Deux ans de la révolution syrienne: l'Europe va-t-elle réagir?

Partout dans le monde, des manifestants indignés par l'interminable révolution syrienne ont appelé les dirigeants à réagir de toute urgence
2 images
Partout dans le monde, des manifestants indignés par l'interminable révolution syrienne ont appelé les dirigeants à réagir de toute urgence - © AFP PHOTO /OZAN KOSE

Hier, des milliers de personnes ont manifesté à travers la Syrie, à l'occasion du deuxième anniversaire du lancement de la révolte. A plus petite échelle, des manifestants se sont rassemblés à Bruxelles, pour protester contre l'inaction européenne

 

Ils apprécient la solidarité européenne, mais voudraient que les dirigeants passent à l'action pour sortir le peuple de la violente répression dont il est victime depuis déjà deux ans. En Syrie comme en Belgique ou dans les autres pays, les manifestants ont lancé des slogans contre le régime du président Bachar al-Assad.
Rifat, un Kurde de Syrie, gonflait les rangs des quelque 250 personnes venues commémorer ce triste anniversaire à Bruxelles. Ecoutez-le témoigner tout le désarroi des Syriens pour leurs compatriotes restés au pays.

Lever l'embargo sur les armes pour l'opposition, vers un premier geste européen?

 

La Syrie était à l'agenda du Sommet Européen pendant la nuit de vendredi à samedi à Bruxelles, et le chef d’Etat français François Hollande a livré un coup d’éclat. Il réclame la levée de l’embargo sur les armes pour l’opposition syrienne.

"Nous somme prêts à soutenir la rébellion. L’Europe doit prendre sa décision dans les prochaines semaines", a-t-il martelé. L’union européenne tentera de trouver une position commune sur cette question en fin de semaine prochaine, lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères à Dublin.

Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française, avait récemment déclaré qu'à défaut d'unanimité au sein des membres de l'Union européenne, Paris et Londres prendraient la décision de livrer les armes de leur côté, car "La France est une nation souveraine."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK