Des troupes américaines en Pologne… Un message clair envoyé à la Russie, la preuve d'une relation privilégiée pour le président polonais Duda

En envoyant de troupes en Pologne, c’est toute une région que Donald Trump rassure
En envoyant de troupes en Pologne, c’est toute une région que Donald Trump rassure - © Tous droits réservés

Le président américain Donald Trump s’engage à envoyer 1000 soldats supplémentaires en Pologne. Une annonce saluée par le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg. Ce dernier y voit le signe de "l’engagement fort" des Etats-Unis envers la sécurité de l’Europe et "la force des liens transatlantiques". Mais celui qui se réjouit le plus, c’est le président polonais Andrzej Duda. Il estime que ce déploiement est un symbole fort pour les Polonais.

Le gouvernement conservateur polonais dénonce régulièrement "le comportement agressif de la Russie", en particulier depuis l’annexion en 2014 de la péninsule ukrainienne de Crimée. Par ailleurs, le président polonais Andrzej Duda multiplie les initiatives pour se rapprocher de la Maison blanche et conforter auprès de Washington son image de bon élève européen. La Pologne met d’ailleurs la main à la poche, elle s’est engagée à acheter plus de gaz liquéfié américain et a commandé une trentaine d’avions de combat F-35.

L’objectif de la Pologne…

Le gouvernement ultraconservateur polonais entend montrer à ses électeurs qu’il pèse lourd sur la scène européenne et internationale en ayant un allié aussi puissant que les Etats-Unis. Les Polonais cherchent aussi un partenaire stratégique fiable face à la Russie. Certains observateurs parlent même d’une obsession. La guerre de Géorgie en 2008, l’intervention russe en Ukraine, l’annexion de la Crimée en 2014 n’ont fait qu’accroître ce sentiment de menace exercé par Moscou. L’arrivée de Donald Trump à la Maison blanche a été vécue comme une véritable bénédiction par Jaroslaw Kaczynski, le président du parti Droit et Justice, au pouvoir depuis 2003. Deux hommes qui ont comme point commun de critiquer ouvertement le modèle européen.

….et celui des Etats-Unis

En faisant de la Pologne son partenaire privilégié sur le Vieux Continent, les Etats-Unis lancent plusieurs signaux, des signaux parfois contradictoires. "Il s’agit à la fois d’un message adressé aux Russes mais aussi d’un message contrasté aux regards des dernières déclarations du président américain", explique Jean-Michel De Waele, Professeur de sciences politiques à l’ULB. "Donald Trump ne cesse d’affirmer que les Etats-Unis doivent se désengager en Europe mais en envoyant de troupes en Pologne, c’est toute une région qu’il rassure".

Menace russe?

La Pologne est persuadée que la Russie représente une menace imminente mais qu’en est-il ? Ici encore, plusieurs lectures s’imposent. "La guerre en Ukraine, l’annexion de la Crimée ne sont pas des signaux encourageants en provenance de Moscou. En revanche, la libération récente du journaliste russe Ivan Golounov, sous pression de la société civile, tend à démonter que les choses changent aussi en Russie", précise Jean-Michel De Waele. "L’Europe est d’ailleurs très divisée sur la question. Les Russes représentent une menace pour la Pologne tandis que Viktor Orban en Hongrie est souvent considéré comme un Poutine hongrois."

En conclusion, chacun semble convaincu qu’il peut tirer profit de la relation avec l’autre. La Pologne est persuadée du soutien indéfectible des Etats-Unis et Washington sait que la Pologne est son meilleur allié en Europe, sans oublier la force électorale de la diaspora polonaise très présente Outre-Atlantique.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK