Tirs à l'aéroport de Fort Lauderdale en Floride: 5 morts et 8 blessés

Après l'attaque, de nombreux passagers ont été réunis sur le tarmac.
3 images
Après l'attaque, de nombreux passagers ont été réunis sur le tarmac. - © Tous droits réservés

Les Etats-Unis ont été endeuillés vendredi par une nouvelle fusillade dans une foule paniquée, quand un homme a ouvert le feu à l'aéroport international de Fort Lauderdale en Floride, faisant cinq morts et huit blessés avant d'être interpellé.

Le tireur a été identifié sous le nom d'Esteban Santiago par Bill Nelson, sénateur de Floride. Le suspect était porteur d'une carte d'identité militaire, dont l'authenticité n'a pas été pour l'heure confirmée, a précisé l'élu.

Il tirait sur les gens au hasard

Un témoin a décrit avoir entendu ce qu'il a cru d'abord être des détonations de pétards, avant que n'éclatent les cris de passagers tentant de se précipiter frénétiquement loin de l'auteur de l'attaque, dans la zone de récupération des bagages. "Il tirait sur les gens au hasard", a relaté Mark Lea, sur l'antenne de MSNBC, en précisant que le tireur avait une arme de poing et plusieurs chargeurs. "Il est resté calme tout le temps", a-t-il ajouté, en précisant que l'homme avait visé les personnes qui tentaient de se cacher.

Le suspect n'a selon lui pas cherché à fuir. Après avoir épuisé ses munitions, il a posé son arme et s'est laissé interpeller sans combattre. "Aucun policier n'a fait feu", a confirmé le shérif du comté de Broward, Scott Israel, lors d'une conférence de presse dans l'aéroport.

Le shérif Israel n'a pas confirmé l'identité du tireur ni donné de précisions sur le type d'arme qu'il a utilisée. Il n'a pas indiqué non plus les raisons de cet acte de violence dans un pays où les fusillades touchant des innocents sont fréquentes, en raison de la forte dissémination d'armes à feu individuelles. La police a précisé avoir été alertée à 12H55 (18H55 HB). Les huit blessés ont été évacués vers des hôpitaux de la région, selon les autorités.

Une Floride déjà meurtrie

L'aéroport international de Fort Lauderdale, dans le sud-est des Etats-Unis, voit transiter de nombreux touristes inscrits pour une croisière ou se rendant dans un pays des Caraïbes. Toute l'activité est suspendue et l'aéroport est fermé, a indiqué l'établissement sur son compte Twitter.

Les témoins ont décrit des voyageurs fuyant en courant et en criant. "Des tirs viennent de retentir. Tout le monde court", a ainsi tweeté l'ancien porte-parole de George W. Bush, Ari Fleischer, qui se trouvait sur place. "Je suis la situation horrible en Floride", a tweeté le président élu Donald Trump. "Pensées et prières. Faites attention! "

Le président Barack Obama a de son côté été mis au courant des faits par ses conseillers en sécurité. La Floride reste meurtrie par la tuerie perpétrée le 12 juin 2016 dans un club gay d'Orlando, quand un Américain d'origine afghane, Omar Mateen, a tué par balle 49 personnes, le pire attentat aux Etats-Unis depuis ceux du 11 septembre 2001.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK