Des milliers de manifestants à Madrid pour l'accueil des réfugiés en Espagne

Des manifestants, le 17 juin 2017 à Madrid, pour réclamer du gouvernement espagnol qu'il honore son engagement envers l'Union européenne d'accueillir plus de 17.000 réfugiés
Des manifestants, le 17 juin 2017 à Madrid, pour réclamer du gouvernement espagnol qu'il honore son engagement envers l'Union européenne d'accueillir plus de 17.000 réfugiés - © GERARD JULIEN

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Madrid samedi pour réclamer du gouvernement espagnol qu'il honore son engagement envers l'Union européenne d'accueillir plus de 17 000 réfugiés, chiffre dont il est encore loin.

"Aucun être humain n'est illégal", ont notamment scandé les manifestants qui ont défilé dans une chaleur torride dans le centre de la capitale espagnole. Certains brandissaient des pancartes barrées des slogans "Des ponts, pas de murs" et "Plus d'excuses, à bas les barrières". La manifestation était organisée par des ONG, dont Amnesty International, à quelques jours de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin.

Plus que quelques mois pour "relocaliser" 140 000 réfugiés

En outre, le délai de deux ans que s'étaient fixé en 2015 les pays de l'Union européenne pour "relocaliser" 160 000 réfugiés arrivés en Grèce et en Italie devrait arriver à échéance cet été. Le programme n'a toutefois abouti pour l'instant qu'à la relocalisation de 20 000 personnes.

Et, selon Amnesty International, l'Espagne n'a accueilli qu'un peu plus de 1300 personnes jusqu'à maintenant, sur les 17 300 qu'elle s'était engagée à recevoir.

"L'Espagne ne fait absolument rien de ce qu'elle devrait faire. C'est une honte, pour l'Espagne et pour l'Europe", s'est exclamé Carlos Diez, un instituteur de 55 ans, qui a participé à la manifestation de Madrid samedi.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir