Des milliers de Brésiliens présentent des excuses à Brigitte Macron sur Twitter

Brigitte Macron, en compagnie de la Première Dame américaine Melania Trump, lors du sommet du G7 à Biarritz.
Brigitte Macron, en compagnie de la Première Dame américaine Melania Trump, lors du sommet du G7 à Biarritz. - © JULIEN DE ROSA - AFP

Des milliers de Brésiliens, dont l’écrivain Paulo Coelho, présentent des excuses à Brigitte Macron sur les réseaux sociaux, après les propos désobligeants tenus par leur président à l’égard de la Première Dame de France. Le hashtag #DesculpaBrigitte (pardon Brigitte) est l’un des plus utilisé sur Twitter au Bésil depuis lundi. D’autres ont préféré le mot-clé #calabocabolsonaro (ferme-la, Bolsonaro). Le président brésilien Jaïr Bolsonaro avait ironisé en commentant une photo désavantageuse de l’épouse du président français publiée par un internaute. "N’humilie pas le type – MDR" (mort de rire), avait écrit le président brésilien, parlant de son homologue français.

" Je suis désolée pour le commentaire horrible du président de mon pays qui, en plus de ne pas me représenter, me fait honte tous les jours #PardonBrigitte ", écrit par exemple une Brésilienne.

Un des messages les plus remarqués est celui de l’écrivain brésilien Paulo Coelho, qui a publié une vidéo dans laquelle il s’exprime en français. "Pardonnez-moi, pardonnez-moi mille fois", répète-t-il. "C’est une vidéo un peu triste pour demander pardon à mes amis français pour la crise, je dirais l’hystérisme de Bolsonaro par rapport à la France, au président de la France, à la femme du président de la France".

Le romancier né en 1947 à Rio de Janeiro est un des auteurs les plus lus dans le monde, avec plusieurs dizaines de millions d’exemplaires vendus pour L’Alchimiste. "Alors que l’Amazonie brûle, ils n’ont aucun argument et ne font qu’insulter, nier, dire n’importe quoi pour éviter de prendre leur responsabilité", a ajouté l’écrivain en parlant des dirigeants brésiliens.

Le G7 de Biarritz a donné lieu à une passe d’arme à distance entre Bolsonaro et son homologue français au sujet des feux en Amazonie, débouchant sur l’une des plus graves crises diplomatiques entre les deux pays. Les propos offensants du chef d’Etat brésilien à l’égard de Brigitte Macron ont conduit le président français à souhaiter ouvertement, devant les caméras du monde entier, que "le peuple brésilien ait très rapidement un président qui se comporte à la hauteur".

"C’est un moment de ténèbres au Brésil, ça va passer comme la nuit passe et je vous présente mes excuses", a ajouté l’écrivain.

Sujet de notre 19h30 sur les insultes dans le monde politique

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK