Des migrants ont déboursé jusqu'à 10.000 euros pour traverser un faux passage frontière

Le passage par les routes du Nord, de la Russie aux pays scandinaves est une des voies d'accès empruntées par les migrants.
Le passage par les routes du Nord, de la Russie aux pays scandinaves est une des voies d'accès empruntées par les migrants. - © OLIVIER MORIN - AFP

Dans la région de Vyborg en Russie, un homme a été interpellé. Il est accusé d’avoir érigé une fausse frontière, avec des faux postes frontières en Russie, non loin de la Finlande. Prix de cette fausse traversée vers l’Europe pour les migrants piégés : 10.000 euros.

Quatre migrants arrêtés

Le 28 novembre dernier, en Russie, dans la région de Saint-Petersbourg, quatre migrants ont été arrêtés pour avoir tenté de passer en Europe. Ils ont tenté de traverser la frontière avec l’aide d’un faux passeur. Un homme originaire d’Asie central, considéré comme l’instigateur de ce stratagème, a également été arrêté. Il proposait une traversée, qui en réalité, s’arrêtait à environ 25 km de la frontière avec la Finlande.

La supercherie était efficace, l’homme avait pris le soin de construire de faux postes frontières. Les migrants, encore dans les forêts de Russie, se croyaient sur le sol européen.


Lire aussi : "Il faut que les Européens acceptent qu’ils sont un continent d’immigration"


L’homme a été arrêté par les autorités russes. Il risque jusqu’à 6 ans de prison pour "fraude".

Une fausse épopée

Après avoir conduit les migrants jusqu’à la région de Vyborg, l’homme les a emmenés, à pied et en voiture, sur des routes de campagne et dans les bois. Il leur a même fait porter un bateau pneumatique "au cas où", avait-il dit.


Lire aussi : trafic européen d’être humains autour des migrants : 13 perquisitions et huit arrestations en Belgique


Les quatre migrants interceptés, qui ont tenté de rejoindre l’Europe, ont été condamnés à payer des amendes et devraient être renvoyés de Russie. Mais il n’est pas clair, à ce jour, s’ils seront renvoyés vers leurs pays d’origine. Les hommes ont été retrouvés dans la forêt, le 28 novembre dernier. Comme l’expliquent nos confrères du Vif, on peut voir sur une vidéo interne des gardes-frontières russes, les quatre hommes au milieu de la forêt, lever les mains en l’air, au moment de leur arrestation.

Route de la migration

Si la route la plus empruntée par les migrants reste la Méditerranée, le passage par le Nord, de la Russie aux pays scandinaves, est également privilégié, principalement pour les personnes venues de Syrie, de Norvège d’Irak et d’Afghanistan. Dans son rapport 2020 sur la migration, l'Organisation internationale pour la migration estime qu'il y avait 272 millions de migrants dans le monde en 2019, soit 3,5% de la population mondiale.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK