Des Marocains devenus Norvégiens suite à un bug informatique

Le drapeau norvégien de l'église norvégienne d'Anvers, en juillet 2011.
Le drapeau norvégien de l'église norvégienne d'Anvers, en juillet 2011. - © BELGA / NICOLAS MAETERLINCK

Des dizaines de milliers d'étrangers se sont vus attribuer par erreur la nationalité norvégienne, affirme le site Slate Afrique. Majoritairement Marocains ou Turcs, ils n'avaient demandé au départ qu'un simple visa long séjour.

En 2007, de nombreux Marocains se rendent à l'ambassade de la Norvège à Rabat pour réclamer leur passeport norvégien, détaille le site marocain Yabiladi. Intriguées, les autorités norvégiennes mènent l'enquête. Elles découvrent que 58 000 personnes, principalement originaires du Maroc et de la Turquie, ont obtenu par erreur la nationalité norvégienne.

D'après la presse norvégienne, ces personnes avaient demandé un visa long séjour en Norvège entre 1960 et 1975. Lors de l'informatisation du système d'enregistrement, en 1990, elles ont automatiquement obtenu la nationalité norvégienne.

Et maintenant ?

Repris par Slate Afrique, le directeur norvégien des impôts Svein Kristensen, a affirmé au quotidien Affenposten que "toutes les personnes qui ont le droit de posséder un passeport norvégien ne seront pas concernées ou affectées par cette rectification, mais ce sera différent pour tous les autres, à qui nous n’avons pas accordé la nationalité".

Il s'agit donc, d'après ce responsable, de destituer de la nationalité norvégienne toutes les personnes l'ayant obtenue alors qu'ils n'avaient qu'un visa long séjour. Mais cette tâche n'est pas si simple, du moins pour les ressortissants non européens.

Une situation différente pour les Européens et les non Européens

Pour les Européens, une simple demande de passeport peut permettre à la Direction norvégienne des impôts de vérifier les anciens papiers, adresses, ou numéros de téléphone afin de vérifier si les personnes sont concernées par l'attribution par erreur de nationalité. "De nombreux cas seront résolus facilement dans la coopération entre la Direction et les ambassades de Norvège", a précisé Harald Hammer un autre responsable des impôts cité par Yabiladi.

L'affaire est plus compliquée pour les non Européens. D'une part, certains ne savent même pas qu'ils ont obtenu la nationalité norvégienne, ce qui peut aussi être le cas des ressortissants européens. Mais surtout, les autorités norvégiennes ne peuvent pas les contacter. "Nous ne pouvons pas envoyer des lettres parce que nous ne savons pas où ils vivent", explique Harald Hammer.

En attendant, les migrants des années 1960 à 1975 se sont vues attribuer le statut de "nationalité inconnue", le temps pour les autorités norvégiennes de résoudre cette affaire.

 

Cécile  Andrzejewski

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK