Des hôteliers polonais "au bord de l'abîme" manifestent pour demander la réouverture de la frontière aux Allemands

Des hôteliers polonais "au bord de l’abîme" manifestent pour demander la réouverture de la frontière aux Allemands
Des hôteliers polonais "au bord de l’abîme" manifestent pour demander la réouverture de la frontière aux Allemands - © martin-dm - Getty Images

Une centaine d’hôteliers et d’employés des agences de voyages polonais, ont manifesté vendredi à Swinoujscie, à proximité de la frontière avec l’Allemagne, pour demander qu’on ouvre celle-ci aux touristes étrangers.

"Levez les barrières", "Nous voulons travailler", "Ouvrez la frontière", ont scandé les manifestants, filmés en direct par des chaînes de télévision polonaises. Ils ont affiché les mêmes slogans sur leurs banderoles : "Sauvons le tourisme" ou "Les frontières fermées c’est le virus qui nous tuera".


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Les touristes allemands et scandinaves, ont-ils expliqué, représentent la majorité, voire jusqu’à 90%, des clients de certains hôtels, restaurants, établissements de soins et de fitness ou magasins sur la belle côte de sable blanc qui s’étend sur quelque cent kilomètres au bord de la mer Baltique en Pologne.

Nous sommes au bord de l’abîme

"Nous sommes au bord de l’abîme. Les patrons nous signalent que si rien ne change d’ici à la fin du mois, ils commenceront à nous licencier", a déclaré un employé d’un hôtel cité par l’agence PAP.

Les hôtels peuvent rouvrir en Pologne à partir de lundi prochain. Mais les étrangers seront toujours soumis à leur arrivée à une quarantaine de deux semaines, sauf s’ils se rendent en Pologne pour des raisons professionnelles et peuvent présenter des documents pour le prouver.

L’épidémie et la fermeture des frontières ont provoqué l’annulation de nombreuses réservations faites en Pologne par les estivants étrangers, y compris pour les mois de juillet et d’août.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK