Des hackers chinois ont piraté des milliers de comptes gouvernementaux taïwanais

Des hackers chinois ont attaqué au moins 10 administrations taïwanaises et piraté quelque 6000 comptes e-mail dans une tentative de voler des données, ont annoncé ce mercredi des responsables chargés de la sécurité informatique.

Les dommages causés par cette intrusion informatique ne sont "pas négligeables", a indiqué un responsable du Bureau d’enquête sur la cybersécurité de Taïwan, précisant que l’étendue de l’attaque était en cours d’évaluation.

Deux groupes de pirates informatiques chinois bien connus, Blacktech et Taidoor, ciblent les services gouvernementaux taïwanais et les fournisseurs d’accès à internet depuis 2018.

"D’après ce que nous savons, les dégâts causés par cette infiltration ne sont pas mineurs", a indiqué le directeur adjoint du Bureau Liu Chia-zung soulignant que les responsables de la cybersécurité voulaient mettre en garde les utilisateurs contre cette "menace".

Tensions avec la Chine

Taïwan a accusé la Chine d’avoir intensifié une campagne d’attaques informatiques à son encontre depuis l’élection à la présidence en 2016 de Tsai Ing-wen, qui rejette la vision de Pékin selon laquelle l’île fait partie d’une "seule Chine". Tsai a été triomphalement réélue en janvier, une victoire mettant en évidence l’attachement des électeurs à l’indépendance de facto de l’île.

Pékin a accru ses pressions diplomatiques et économiques sur Taïwan et intensifié ses exercices militaires près de l’île, ses avions militaires pénétrant à une fréquence sans précédent au cours des dernières semaines dans sa zone aérienne, au-delà de la limite considérée comme la frontière.

Taïwan: le secrétaire américain à la Santé signe un accord de coopération sanitaire (images tournées à Taipei, ce 10 août)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK