Des eurodéputés font campagne en Pologne sans respecter les mesures anti-coronavirus puis rentrent à Bruxelles

Jadwiga Wiśniewska dans la ville polonaise de Gliwice, en Silésie, le 21 juin
3 images
Jadwiga Wiśniewska dans la ville polonaise de Gliwice, en Silésie, le 21 juin - © Jadwiga Wiśniewska/Twitter

Les électeurs polonais sont appelés aux urnes ce dimanche 28 juin pour élire le nouveau président : le président conservateur sortant Andrzej Duda ou le maire libéral de Varsovie Rafal Trzaskowski. 

Dans le cadre de la campagne électorale, des députés polonais au Parlement européen (MEP) du Groupe des Conservateurs et Réformistes européens (ECR) se sont rendus le weekend dernier en Pologne dans des régions particulièrement touchées par le coronavirus, sans respecter les mesures de distanciation sociale ou le port du masque.

Pourtant, le gouvernement polonais exige toujours qu'au moins 2 mètres de distance soient conservés dans les espaces publics. Mais il n'est plus obligatoire de se couvrir la bouche et le nez depuis le 30 mai.

Certains de ces eurodéputés sont ensuite revenus à Bruxelles alors qu'ils ont la possibilité de participer aux réunions en ligne, à distance. Mais en se déplaçant vers la capitale belge, ils touchent une allocation quotidienne. Le Parlement verse en effet une indemnité forfaitaire de 323 euros pour couvrir les frais de logement et les frais afférents pour chaque jour de présence à Bruxelles ou à Strasbourg des députés lors des activités officielles, à condition qu'ils signent un registre de présence.

C’est le cas de Jadwiga Wiśniewska. Elle était en Silésie, la région polonaise comptant le plus grand nombre de cas de COVID-19. Plus d'un tiers des cas confirmés à l'échelle nationale sont encore concentrés dans cette région : 12.413 cas et 317 décès en Silésie pour 33.395 cas et 1.429 décès en Pologne. Même si ces chiffres sont nettement inférieurs aux chiffres belges, les affaires étrangères belges déconseillent les déplacements vers cette région.

Jadwiga Wiśniewska est allée au Parlement européen dans la capitale belge ce mardi 23 juin. Elle y a également pris la parole ce jeudi lors d’une réunion de la Commission des droits des femmes et de l’égalité des genres (FEMM).

Patryk Jaki, un autre député polonais, a fait un tour de différentes villes le weekend du 20 juin en Sainte-Croix, une région voisine de la Silésie. Il y a rencontré le candidat Andrzej Duda pour qui il fait campagne.

M. Jaki est lui aussi rentré à Bruxelles en début de semaine pour prendre la parole au Parlement européen ce mardi 23 juin lors de la réunion de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE).

La RTBF a contacté les équipes de ces parlementaires et leur groupe politique mais n'a pas obtenu de réaction.

La porte-parole adjointe du Parlement européen, Delphine Colard, ne souhaite pas commenter l'attitude des eurodéputés mais rappelle que des mesures de distanciation et d’hygiène sont en place dans les bâtiments pour permettre au personnel de travailler en toute sécurité : la prise de température à l'entrée des bâtiments et le refus d'entrée si celle-ci est supérieure à 37,7°C ; le port du masque obligatoire ; le respect de la distance d'1,5 mètre ; etc.


Suivez toute l’actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d’information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK