Des défenseurs du Père Fouettard arrêtés aux Pays-Bas

Des Pro-Père Fouettard arrêtés à Tilburg
Des Pro-Père Fouettard arrêtés à Tilburg - © NOS

Aux Pays-Bas, la querelle autour du Père Fouettard prend des proportions assez surprenantes.

Ce week-end, Saint-Nicolas faisait son entrée dans plusieurs villes néerlandaises. A de nombreux endroits, il a été accueilli par des opposants au Zwarte Piet - l’équivalent néerlandais du Père Fouettard - considéré comme raciste.

A Tilburg, ces manifestants ont dû faire face à des contre-manifestants, défenseurs du Zwarte Piet. Selon la police, ces Pro-Père Fouettard cherchaient la confrontation et menaçaient l’ordre public. Une quarantaine d’entre eux ont été arrêtés.

Dans d'autres villes, comme Eindhoven et Rotterdam, des échauffourées ont eu lieu ce samedi entre les deux groupes de manifestants.

Par contre, ce dimanche, l'arrivée du grand Saint à Utrecht et Amsterdam s'est déroulée dans le calme.

Racisme ou tradition ?

Le personnage de "Zwarte Piet" suscite chaque année un débat animé aux Pays-Bas. Pour ses opposants, le père Fouettard avec sa coiffure afro, sa peau noire, ses boucles d'oreille clinquantes et son costume médiéval criard, incarne un rappel de l'ère coloniale.

La semaine dernière, la fondation Majority Perspective avait introduit une procédure en référé pour que l’acolyte de Saint-Nicolas ne présente "aucune caractéristique raciste" durant son arrivée nationale ce samedi à Zaandam, près d'Amsterdam.

Une demande rejetée ce mercredi par un tribunal néerlandais, le juge ayant estimé que "la fondation a pris au dépourvu les autres parties avec ce procès, dont celles organisant l'arrivée officielle de Saint-Nicolas".

En 2016, un comité de l'ONU qui se penchait sur l'éradication du racisme, avait qualifié le personnage de "Zwarte Piet" de "vestige de l'esclavage".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK