Des CRS auraient profité du pillage de la boutique du PSG pour voler des maillots

Des CRS profitent du pillage de la boutique du PSG pour voler des maillots
Des CRS profitent du pillage de la boutique du PSG pour voler des maillots - © PHILIPPE LOPEZ - AFP

Un Facebook live de Brut publié ce samedi faisait le suivi des événements lors des manifestations de "l’acte 18" des gilets jaunes à Paris. Des manifestations marquées par de nombreux actes de vandalisme et de pillage.

Le journaliste de Brut, Rémy Buisine, a pu saisir à l’occasion des images embarrassantes pour les forces de l’ordre parisiennes.

Sur ces images, on peut constater l’interpellation de casseurs, mais on voit aussi un CRS se mettre dans un coin et ramasser des maillots du PSG (vers 4’56’50’’), les plier et les mettre dans un sac. Et alors que le journaliste filmait, il s’est visiblement pris un coup de matraque au niveau de son téléphone, visiblement pour éviter qu’il filme ce qu’il se passait.

"Vous êtes sérieux là ? Pourquoi tu me matraques comme ça ? T’as aucune raison de me mettre un coup de matraque ? En quoi t’as le droit de frapper dans mon téléphone ? (…) On ira à l’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale, NdlR.)" dit le journaliste, vers 4’58’30’’.  "Continue de nous enculer dans la presse" lui répond un CRS. "Vous êtes des mythos", ajoute un autre.

De plus, le journaliste signale que le matricule du CRS n’est pas visible, ce qui n’est visiblement pas réglementaire.

Apparemment, une enquête est en cours pour savoir si le CRS s'est emparé des maillots à titre personnel ou si c'est pour d'autres raisons.

Plus tôt dans la journée, d’autres casseurs avaient été repérés à l’intérieur du magasin du PSG. Ils lançaient des ballons aux manifestants regroupés à l’extérieur.

Le saccage de l’avenue des Champs-Elysées a été particulièrement violent ce samedi. De nombreuses boutiques ont été vandalisées et pillées alors que des kiosques à journaux ont été incendiés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK