Des centaines de milliers d'islamistes ont fait entendre leur voix au Caire

La place Tahrir à nouveau envahie par les manifestants.
La place Tahrir à nouveau envahie par les manifestants. - © EPA - KHALED ELFIQI

Une énorme manifestation d'islamistes s'est tenue hier au Caire. Des centaines de milliers de personnes sont venues de toute l'Égypte, répondant à l'appel des mouvements salafistes et des frères musulmans. Objectif : défendre la place de l'Islam dans la société et pour certains, l'appel à la création d'un état islamique.

maniDes barbes par dizaines de milliers, quasiment pas une femme. Des Corans brandis et, sur les podiums de la place Tahrir, des prêches enflammés qui appellent à faire de l'Égypte une république musulmane.

Ils sont venus du pays entier, acheminés par autobus.

"Ceux qu'on appelle les libéraux, ils veulent mettre le Coran hors d'Égypte", explique Shad, venu de Haute-Egypte et qui a roulé toute la nuit pour venir sur la place. "Nous sommes des Musulmans. Notre croyance, c'est le Coran. L'Égypte c'est un pays musulman."

Les manifestants sont apparus furieux que les islamistes n'aient pas respecté le mot d'ordre qui était l'unité autour des enjeux révolutionnaires comme l'accélération des procès contre l'ancien régime et la justice sociale.

Slogans révolutionnaires détournés

Les principaux mouvements d'opposition, noyés par la foule, ont déserté Tahrir.

"Lève la tête haute, tu es musulman". "Le peuple demande la loi de Dieu". Tous les slogans de la révolution sont détournés au nom d'Allah.

Ceux qui sont là disent y être pour soutenir le calendrier fixé par l'armée qui prévoit la tenue d'élections législatives avant la rédaction de la constitution. Ce que craignent les libéraux qui savent que les islamistes domineront la prochaine assemblée chargée de rédiger cette constitution. Certains malgré tout veulent rester optimistes. Espérant que cette démonstration de force puisse servir de signal d'alarme.

Le procès d'Hosni Moubarak pour meurtres de manifestants pendant le soulèvement qui a conduit à son renversement, le 11 février, doit débuter le 3 août.

Claude Guibal
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK