Décès Tshisekedi: la date du rapatriement de la dépouille de Tshisekedi bientôt annoncée

Décès Tshisekedi - La date du rapatriement de la dépouille de Tshisekedi bientôt annoncée, selon l'UDPS
Décès Tshisekedi - La date du rapatriement de la dépouille de Tshisekedi bientôt annoncée, selon l'UDPS - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La famille du défunt opposant historique congolais Etienne Tshisekedi wa Mulumba, décédé voici près de trois mois à Bruxelles, devrait annoncer de manière "imminente" la date du rapatriement en République démocratique du Congo (RDC) de la dépouille de l'ancien président de l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS, le principal parti d'opposition), ont affirmé jeudi les représentants de l'UDPS à l'étranger.

"Nous allons forcer le retour" du corps d'Etienne Tshisekedi, a déclaré le secrétaire national aux relations extérieures de l'UDPS, Victor Nzuzi Kabamba, au cours d'une conférence de presse à Bruxelles.

Le gouvernement de Kinshasa et les familles biologique et politique (l'UDPS) de M. Tshisekedi, décédé le 1er février à Bruxelles des suites d'une embolie pulmonaire à l'âge de 84 ans, n'ont pas encore réussi à s'entendre sur la date du rapatriement du corps ni sur le lieu de l'enterrement.

C'est à la famille d'annoncer la date du rapatriement du corps, a renchéri le représentant de l'UDPS en Belgique, André Kabanda, devant la presse.

Selon le journal kinois 'L'Avenir', qui cite le frère d'Etienne Tshisekedi, l'évêque Gérard Mulumba, la famille se prononcera avant le week-end.

"Nous allons fixer l'opinion sur les obsèques du président Tshisekedi d'ici le week-end (...) la famille est en pleine discussion", a précisé le prélat selon le journal 'L'Avenir'.

Le rapatriement de la dépouille, qui séjourne dans un funérarium d'Ixelles, avait un moment été envisagé le 11 mars dernier, sans que rien ne se produise à cette date, faute d'accord entre les familles biologique et politique d'une part, le régime du président Joseph Kabila.

Le conseiller juridique d'Etienne Tshisekedi, Peter Kazadi, a pour sa part déclaré que l'UDPS n'avait pas besoin d'autorisation pour rapatrier la dépouille de l'opposant en RDC, selon le site d'informations Politico.cd.

Le lieu où sera exposé son corps avant son transfèrement dans son village natal est en cours d'examen, a ajouté M. Kazadi.

Selon la représentation extérieure de l'UDPS, le corps de l'opposant devrait probablement être dans un premier temps être exposé à la permanence du parti à Limete, dans la banlieue est de Kinshasa - là où les proches de M. Tshisekedi souhaitent l'inhumer, avant de porter leur choix sur son village natal, Kabeya Kamwanga, natal situé près de Kananga, le chef-lieu de la province du Kasaï central ou à Mbuji-Mayi, le chef-lieu de la province voisine du Kasaï oriental.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir