De Danone au ministère de l'Ecologie, le grand écart de la nouvelle secrétaire d'Etat française

Voici Emmanuelle Wargon, la nouvelle secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Et ex-directrice générale des affaires publiques de chez Danone. Pas tout à fait n'importe quelle entreprise donc. Une des 25 entreprises françaises qui épuisent le plus la planète selon le WWF. 

Le poids des multinationales

Elle ne sera pas la seule ancienne du groupe, elle rejoint au gouvernement l’ancienne directrice des ressources humaines de Danone, Muriel Pénicaud, devenue ministre du Travail. Emmanuelle Wargon ne sera pas la seule Secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, elle rejoint Brune Poirson, ancienne cadre au sein d'une autre multinationale française... Véolia.  Et selon le journal Libération, Emmanuelle Wargon est issue de la même promotion de l’ENA que le Premier ministre français, Edouard Philippe. Qui lui-même aussi est un ancien lobbyiste en chef du groupe nucléaire Areva (devenu Orano).

Mais la nouvelle secrétaire d'Etat n'a pas fait toute sa carrière dans le privé. Bien au contraire. Elle a commencé à travailler en 1997 comme auditrice à la Cour des comptes, elle est ensuite passée par les ministères de la Santé de Bernard Kouchner, au cabinet du Haut-Commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch, au ministère des Affaires sociales et enfin au ministère du Travail. Un CV et un parcours impressionnant, abordant énormément de compétences mais jamais en lien étroit avec l'écologie.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK