Dans quel état psychologique arrivent les migrants? Ce psychiatre français raconte

Le parcours des migrants qui se rendent en Europe est tout sauf une promenade de santé. 

Pour les aider à mettre des mots sur ce qu’ils ont enduré, le psychiatre Daniel Bréhier les écoute. Il raconte.

Une souffrance qui va au-delà de l’aspect physique. C’est ce à quoi Daniel Bréhier est régulièrement confronté depuis qu’il s’occupe de la santé mentale des migrants pour l’association Médecins du Monde. Pour lui, les migrants partent du mauvais pied dès qu’ils posent le pied sur le territoire français puisqu’ils se retrouvent "systématiquement" à la rue. Une expérience particulièrement traumatisante pour ceux "qui arrivent dans un pays qu’ils ne connaissent pas et dont ils (ignorent) les codes".

Des troubles importants

Une fois arrivées en France, ce sont des personnes qui “présentent des troubles importants et atteintes dans leur intégrité physique“ qui font face aux médecins et aux bénévoles. Le psychiatre estime qu’une prise en charge optimale passe par un temps de repos suffisant, bien “avant toute évaluation [ou] tout entretien, pour savoir s’ils sont mineurs ou s’ils relèvent du statut de réfugié“.

Un des moyens de soulager la détresse qui accable les migrants consiste à les aider à mettre des mots sur les épreuves, les violences, les inquiétudes mais aussi les angoisses subies pendant leur périple. En effet, ils sont "envahis par des pensées et ils essayent de se replier sur eux-mêmes pour se défendre“. Un travail de parole qui, d’après Daniel Bréhier, leur permet de "remettre du lien entre le passé, le présent afin d’envisager l’avenir".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK