Cyberattaques en Géorgie: la Russie sur le banc des accusés

La Russie accusée de cyberattaque envers la Géorgie.
3 images
La Russie accusée de cyberattaque envers la Géorgie. - © Patra Kongsirimongkolchai / EyeE - Getty Images/EyeEm

La Géorgie accuse très clairement la Russie d'être à l'origine d'une cyber-attaque de grande ampleur ayant contaminé des milliers de sites internet en octobre dernier. Des allégations confirmées par les Etats-Unis et le Royaume-Uni ce jeudi, qui accusent le renseignement militaire russe (GRU) d'être derrière des cyber-attaques commises en 2019 contre la Géorgie.

"La campagne de cyber-attaques dangereuse et sans vergogne du GRU contre la Géorgie, nation souveraine et indépendante, est totalement inacceptable", a déclaré le ministre des Affaires étrangères britannique Dominic Raab dans un communiqué. "Le gouvernement russe a le choix: poursuivre cette attitude agressive envers d'autres pays ou devenir un partenaire responsable qui respecte le droit international".

Le département d'État américain a évoqué dans un communiqué distinct des "cyber-attaques généralisées" contre plusieurs milliers de sites web en Géorgie, les qualifiant d'"opérations visant à semer la division, à créer l'insécurité et à saper les institutions démocratiques".

Rappel à l'ordre

Il appelle la Russie à "cesser ce comportement en Géorgie et ailleurs".

Le National Cyber Security Centre (NCSC), organisation britannique sur la cyber-sécurité a évalué "avec le plus haut niveau de probabilité que le 28 octobre 2019 le GRU a mené des cyber-attaques perturbatrices à grande échelle", a précisé le Foreign Office.

Ces attaques avaient visé des sites internet du gouvernement géorgien, de tribunaux, d'ONG, de médias et d'entreprises et perturbé les programmes de deux chaînes de télévision.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK