Cuba: un livre révèle la vie cachée, très luxueuse, de Fidel Castro

Fidel Castro dans les années 70
2 images
Fidel Castro dans les années 70 - © OFF - BELGAIMAGE

Il a été garde du corps du dirigeant de Cuba pendant 17 ans. Juan Reinaldo Sanchez livre les secrets de Fidel Castro, aujourd'hui retiré de la vie publique, en collaboration avec le journaliste Axel Gyldén, dans un livre à paraître fin mai aux éditions Michel Lafon.

Le Monde et The Guardian livrent quelques éléments du contenu de ce livre, "La vie cachée de Fidel Castro".

Juan Reinaldo Sanchez, membre de la garde rapprochée du Lider maximo avant d'être jeté en prison pour avoir voulu prendre sa retraite, et de fuir aux Etats-Unis, explique ainsi que beaucoup de Cubains n'avaient pas la moindre idée que Fidel Castro menait un train de vie bien au-delà de ce que eux pouvaient même rêver, et en totale contradiction avec les sacrifices qu'ils leur demandaient. "Contrairement à ce qu'il a toujours dit, il n'a jamais renoncé au confort du capitalisme ou choisi de vivre dans l'austérité", explique le Cubain, cité par The Guardian.

 

Selon lui, loin de l'image qu'il donnait en public, Fidel Castro, possédait une île privée sur laquelle il se rendait à bord de son yacht luxueux. Seuls quelques personnes triées sur le volet y étaient invités, comme l'écrivain colombien récemment décédé Gabriel Garcia Marquez.

Le Líder Máximo possédait aussi d'autres biens immobiliers, comme un une propriété à La Havane avec un bowling, un terrain de basket, et un centre médical tout équipé.

Autre révélation: Fidel Castro ne se déplaçait jamais sans au moins dix gardes du corps, dont deux "donneurs de sang".

Juan Reinaldo Sanchez explique que pendant près de 20 ans, il a plus vu Fidel Castro que sa propre famille. "C'était un Dieu. Je buvais ses mots, croyais tout ce qu'il disait, le suivais partout et je serais mort pour lui", écrit-il. Tout ça avant de se rendre compte que Cuba lui "appartenait", "comme à un propriétaire terrien du 19e siècle".

Selon Le monde, l'ouvrage détaille également les enregistrements et la surveillance constante auxquels Fidel Castro soumettait son entourage.

D'après The Guardian, le journaliste de l'Express Axel Gyldén, affirme avoir vérifié l’histoire relatée par le garde du corps.

Fidel Castro a annoncé en 2008 son retrait de la tête de l'Etat au profit de son frère, Raul, qui détenait en fait ses pouvoirs depuis 2006, à la suite d'une opération chirurgicale du Lider. Depuis, il se tient en retrait de la vie publique...

RTBF

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK