Cuba: élections municipales, le pouvoir dénonce les USA et l'UE

RTBF
RTBF - © RTBF

Les Cubains se rendaient dimanche aux urnes pour élire leurs représentants municipaux, à un moment où la mobilisation contre le régime communiste se cristallise autour de la grève de la faim du journaliste Guillermo Farinas.

Pour le gouvernement de l'île, les élections municipales sont "une réponse digne de tout notre peuple à toutes les campagnes qui ont été menées contre notre système démocratique", a déclaré la présidente de la Commission électorale, Ana Mari Machado.

Les autorités cubaines accusent les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) d'orchestrer une campagne contre la Révolution cubaine en "parrainant" Farinas.

Le dissident cubain de 48 ans s'est mis en grève de la faim pour réclamer la libération de prisonniers politiques malades, un jour après la mort d'Orlando Zapata, 42 ans, qui avait jeûné 85 jours pour revendiquer de meilleures conditions de détention.

Les autorités cubaines démentent détenir des prisonniers politiques, affirmant qu'il s'agit de "mercenaires" à la solde des Etats-Unis.

Pour ajouter à la mobilisation, les "Dames en blanc", épouses et mères de prisonniers politiques, lauréates en 2005 du prix Sakharov du Parlement européen "pour la liberté de pensée", ont annoncé qu'elles tenteraient de défiler dimanche, après en avoir été empêchées ces deux dernières semaines par la police.

En tout, 8,4 millions de personnes étaient appelées à élire les 15.000 membres des 169 assemblées municipales de Cuba, un pays de 11,2 millions d'habitants gouverné depuis 51 ans par les frères Fidel et Raul Castro.

Le leader de la révolution cubaine, Fidel Castro, 83 ans, a voté chez lui et a fait parvenir son bulletin aux autorités électorales qui l'ont déposé dans une urne. Son frère, le président Raul Castro, a voté dans un collège de l'ouest de La Havane.

Depuis 1976, les élections municipales ont lieu tous les deux ans à Cuba. Si le Parti communiste (PPC) ne présente officiellement aucun candidat, il supervise tout le processus et s'assure qu'aucun opposant ne soit élu.

La participation aux dernières élections s'est élevée à 95%, ce que les autorités cubaines considèrent comme une "victoire de la Révolution".


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK