Cuba: des dissidents demandent à Lula d'intervenir

RTBF
RTBF - © RTBF

Des dissidents cubains ont demandé mardi au président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva d'intervenir auprès de son homologue Raul Castro pour mettre fin à la grève de la faim et de la soif de Guillermo Farinas qui dure depuis treize jours.

A Brasilia, la présidence a cependant assuré que Luiz Inacio Lula da Silva Lula n'avait pas reçu pour le moment de demande de la part de dissidents cubains.

"Nous croyons que votre prestance régionale et mondiale, votre crédibilité, vos relations privilégiées avec les autorités de Cuba et votre ouverture à tous les secteurs de notre société pourraient permettre d'obtenir que notre compatriote Guillermo Farinas abandonne sa grève", écrivent dix militants cubains, dont le modéré Manuel Cuesta, dans une lettre adressée à Luiz Inacio Lula da Silva via l'ambassade du Brésil.

Celle-ci a confirmé avoir reçu une lettre "présumée" de dissidents.

Guillermo Farinas est en grève de la faim pour obtenir la libération de 26 détenus politiques malades.

"Nous croyons que vous pouvez intervenir auprès du gouvernement cubain pour mettre fin à une situation qui ternit les efforts visant à asseoir une communauté des Etats latino-américains et caribéens centrée sur les droits de ses citoyens", indiquent les dissidents dans cette lettre dont l'AFP a obtenu copie via Manuel Cuesta.

"La réaction du gouvernement cubain à cette grève, diffusée via le quotidien Granma, fait craindre le pire des scénarios après des tentatives infructueuses de dissuasion de la part d'activistes cubains et de diplomates de l'Union européenne", estiment les dissidents.

Le gouvernement cubain, par la voix de l'organe officiel du Parti communiste, a dit refuser lundi le "chantage" du gréviste de 48 ans, lui faisant porter l'"entière responsabilité des conséquences" de son jeûne.

Interrogé par téléphone, Guillermo Farinas a déclaré à l'AFP se sentir "plus faible" mardi, mais il a assuré qu'il ne renoncerait pas à son jeûne sans libération de prisonniers politiques. Son médecin, le dissident Ismel Iglesias, a lui affirmé qu'il souffrait d'un état de déshydratation avancé et qu'il pourrait "avoir une crise à n'importe quel moment".

La dernière visite à Cuba de Luiz Inacio Lula da Silva, proche des frères Fidel et Raul Castro, avait coïncidé, pour son plus grand embarras, avec l'affaire d'Orlando Zapata. Ce prisonnier politique de 42 ans est décédé le 23 février dans un hôpital de La Havane des suites d'une grève de la faim de deux mois et demi.

C'est peu après ce décès controversé que Guillermo Farinas, un cyberjournaliste et psychologue de formation, a entamé sa 23e grève de la faim depuis 1995 à son domicile de Santa Clara (270 km à l'est de La Havane), en présence de sa mère, de son épouse et de dissidents.

Il avait subi un traitement intensif à l'hôpital pendant plusieurs heures la semaine dernière après une crise d'hypoglycémie.

Des diplomates espagnols lui ont rendu visite lundi pour lui proposer de s'exiler en Espagne, ce qu'il a, selon eux, refusé.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK