Crise politique en RDC: Tshisekedi toujours prêt à rencontrer Kabila pour boucler l'accord de partage du pouvoir

Félix Tshisekedi, fils de l'opposant historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba décédé le 1er février dernier à Bruxelles, a appelé la Majorité présidentielle (MP, qui soutient l'action du président Kabila) à s'investir pour la finalisation et la signature des arrangements particuliers (la mise en application de l'accord de la Saint-Sylvestre).
Félix Tshisekedi, fils de l'opposant historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba décédé le 1er février dernier à Bruxelles, a appelé la Majorité présidentielle (MP, qui soutient l'action du président Kabila) à s'investir pour la finalisation et la signature des arrangements particuliers (la mise en application de l'accord de la Saint-Sylvestre). - © ERIC LALMAND - BELGA

Le président du Rassemblement de l'opposition congolaise, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s'est à nouveau déclaré lundi prêt à rencontrer le président Joseph Kabila pour sauver l'accord de partage du pouvoir jusqu'aux prochaines élections conclu fin décembre.

"Le Rassemblement (des forces acquises au changement) reste disposé à rencontrer Monsieur Joseph Kabila pour discuter des points restés pendants, à savoir la nomination du Premier ministre, le CNSA (le Conseil national de Suivi de l'Accord) et la décrispation politique. Toute approche qui tend à s'écarter de l'Accord du 31 décembre ne fait que précipiter la RDC dans le chaos et éloigner le pays des élections à la fin de cette année. Aucun autre schéma que l'application rigoureuse et de bonne foi de l'Accord n'offre la possibilité d'instaurer un environnement politique apaisé pour garantir la tenue des élections", a indiqué Felix-Antoine Tshisekedi.

Il s'adressait à ses partisans en ce 24 avril, jour de la commémoration de l'annonce, en 1990, de la restauration du multipartisme par le maréchal Mobutu Sese Seko.

Félix Tshisekedi, fils de l'opposant historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba décédé le 1er février dernier à Bruxelles, a appelé la Majorité présidentielle (MP, qui soutient l'action du président Kabila) à s'investir pour la finalisation et la signature des arrangements particuliers (la mise en application de l'accord de la Saint-Sylvestre).

"Sans l'application de l'accord, toutes les institutions à mandat électif sont illégitimes", a lancé le président du Rassemblement sous les applaudissements de l'assistance, selon des médias locaux.

Felix-Antoine Tshisekedi a, par ailleurs, invité le peuple à se tenir prêt pour répondre au mot d'ordre qui sera bientôt donné pour exiger le respect de l'accord.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK