Crise politique en RDC: la Belgique "souligne l'importance d'un processus électoral crédible et inclusif"

Kabila a indiqué avoir choisi l'ex-ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat à sa succession.
Kabila a indiqué avoir choisi l'ex-ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat à sa succession. - © JUNIOR D. KANNAH - AFP

La Belgique "souligne l'importance d'un processus électoral réellement crédible et inclusif, conformément à la Constitution et à l'accord de la Saint-Sylvestre de décembre 2016", ont réagi jeudi soir les Affaires étrangères, au lendemain de l'annonce du président Kabila.

Ce dernier a indiqué avoir choisi l'ex-ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat à sa succession à l'élection présidentielle prévue le 23 décembre.La Belgique "se félicite que le président actuel, Joseph Kabila Kabange, renonce ainsi à un troisième mandat, comme le stipulent la Constitution et l'accord de la Saint-Sylvestre de décembre 2016", soulignent les Affaires étrangères dans un communiqué.

Un processus électoral "réellement crédible et inclusif (...) devrait permettre à tous les Congolais d'y participer et d'élire librement le candidat de leur choix", poursuit-on.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK