Crise en Catalogne: la justice allemande remet Puigdemont en liberté sous contrôle judiciaire

Crise en Catalogne: la justice allemande remet Puigdemont en liberté sous contrôle judiciaire
Crise en Catalogne: la justice allemande remet Puigdemont en liberté sous contrôle judiciaire - © MARTTI KAINULAINEN - AFP

La justice allemande a décidé jeudi soir de remettre en liberté sous contrôle judiciaire l'indépendantiste catalan Carles Puigdemont dans l'attente d'une possible extradition, infligeant ainsi un revers à Madrid. Jeudi soir, les ex-ministres catalans en Belgique étaient  laissés en liberté à l'issue de leur audition devant le juge d'instruction

Le tribunal compétent de l'Etat régional du Schleswig-Holstein, où l'ex-président catalan est incarcéré depuis une dizaine de jours, a décidé de poursuivre l'examen de la demande d'extradition de l'Espagne mais en rejetant le principal chef d'inculpation figurant dans le mandat d'arrêt européen récemment réactivé par Madrid.

Il a estimé que les faits de "rébellion" avancés par la justice espagnole pour l'organisation du référendum sur l'indépendance de la Catalogne à l'automne ne pouvaient être retenus au regard du droit allemand car ils supposeraient que Carles Puigdemont se soit directement rendu coupable de faits de violence.

Le tribunal "est d'avis qu'une extradition pour motif de rébellion est irrecevable", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Seules les accusations de détournements de fonds publics, en lien avec l'organisation de cette consultation, peuvent à ses yeux constituer un motif de remise à l'Espagne, sous réserve d'un examen plus approfondi qui va avoir lieu dans les jours et semaines à venir. Mais elles sont trop faibles à ses yeux pour justifier un maintien en détention.

La juridiction a en conséquence ordonné la remise en liberté de Carles Puigdemont sous contrôle judiciaire, la conditionnant notamment au paiement d'une caution de 75.000 euros, dans l'attente de l'examen au fond de la demande d'extradition pour détournement de fonds.

Médias devant la prison de Neumuenster (Allemagne), ce 06 avril:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK