Crise en Algérie: confusion autour de la tenue de la présidentielle, qui pourrait ne pas avoir de candidats

Crise en Algérie: confusion autour de la tenue de la présidentielle, qui pourrait ne pas avoir de candidats
Crise en Algérie: confusion autour de la tenue de la présidentielle, qui pourrait ne pas avoir de candidats - © RYAD KRAMDI - AFP

La situation est on ne peut plus confuse dimanche en Algérie en ce qui concerne la présidentielle prévue le 4 juillet. A l'expiration du délai légal samedi à minuit, le Conseil Constitutionnel a annoncé dans un communiqué avoir enregistré le dépôt de deux dossiers auprès de son secrétariat général de la part de Abdelhakim Hamadi et Hamid Touahri. Mais ces deux candidatures ont de fortes chances de ne pas être validées, car elles devraient se heurter aux conditions légales comme celle d'obtenir 60.000 parrainages d'électeurs ou 600 signatures d'élus.

Le Conseil a 10 jours pour statuer sur la validité des deux candidatures, selon la loi électorale.

Une « situation inédite »

Avant l'annonce du Conseil constitutionnel, la radio publique avait indiqué que le pays vivait une "situation inédite" et qu'aucun dossier de candidature n'avait été déposé.

"Il est fort probable que le pouvoir annonce, bientôt, le report de cette joute à une date ultérieure", écrit le quotidien francophone El Watan sur son site internet, en allusion à la présidentielle.

L'Algérie est secouée depuis le 22 février par des manifestations massives qui avaient été déclenchées par la volonté de M. Bouteflika de briguer un cinquième mandat. M. Bouteflika a démissionné le 2 avril sous la pression de la rue et de l'armée, mais les manifestants restent mobilisés, en réclamant le départ de l'ensemble du "système" au pouvoir durant les deux décennies de règne d'Abdelaziz Bouteflika.

Le mouvement de contestation rejette la tenue d'une élection présidentielle tant que leur revendication n'a pas été satisfaite et réclament, avant tout scrutin, des structures de transition à même de garantir une élection libre et équitable. Aucune personnalité d'envergure n'a fait publiquement acte de candidature à la présidentielle et aucun grand parti au pouvoir ou d'opposition n'a désigné de candidat.

Archives: Journal télévisé 12/04/2019

Les jeunes Algériens veulent qu'un nettoyage soit fait en Algérie. Au sens figuré, mais aussi au sens propre du terme.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK