Crise économique pour les grands pays développés

RTBF
RTBF - © RTBF

Selon l'Organisation de Coopération et de Développement Economique, l'Europe, les Etats-Unis et le Japon n'échapperont pas à la récession l'an prochain et il faudra du temps pour en sortir

L'OCDE vient de revoir drastiquement ses prévisions à la baisse et elle se montre très pessimiste.  L'activité économique va se contracter dans tous les grands pays développés l'an prochain. L'OCDE annonce un recul moyen de 0,3% du PIB dans les 30 pays de la zone. Aux Etats-Unis la baisse de régime sera plus marquée: -0,9%, tandis que le recul atteindra -0,5% en zone euro. L'activité immobilière et la construction souffriront particulièrement et il faudra attendre fin 2009 voire début 2010 pour que le moteur économique se remette en marche. Jean-Luc Schneider, directeur-adjoint du Département économique de l'OCDE, ne cache pas son pessimisme.

L'activité économique sera insuffisante pour créer assez d'emploi et  absorber les nouveaux venus sur le marché du travail. La seule éclaircie au tableau est à chercher du côté de l'inflation. Les prix vont redescendre et ce n'est pas étonnant puisque la baisse de régime provoque un recul de la demande des matières premières et de pétrole. Le baril est descendu à 50 dollars à Londres mais c'est une piètre compensation devant la récession qui s'annonce. Alors, quelle solutions à cette crise ? Les grands pays industrialisés et les nations émergentes rassemblés dans ce que l'on appelle le G20 se réunissent à partir de ce  soir à Washington pour définir une feuille de route. 

Le sommet du G20 de Washington regroupera le G8 (Allemagne, France, Etats-Unis, Japon, Canada, Italie, Royaume-Uni et Russie), l'Union européenne, 11 pays émergents (Argentine, Australie, Arabie saoudite, Afrique du sud, Brésil, Chine, Corée du sud, Inde, Indonésie, Mexique, Turquie). La France a cédé à l'Espagne un des deux sièges dont elle dispose parce qu'elle exerce la présidence tournante de l'UE.

 

(Avec Françoise Gilain)

 

Lire aussi: L'économie espagnole passe dans le rouge

                L'Italie est entrée en récession au troisième trimestre

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK