Crise diplomatique entre Israël et les Etats-Unis

RTBF
RTBF - © RTBF

Les relations entre Israël et son allié américain connaissent la crise la plus grave depuis des décennies au point que l'émissaire américain Georges Mitchell, qui devait entamer une tournée au proche Orient lundi, a suspendu son départ jusqu'a nouvel ordre.

A l'origine de cette crise, l'annonce par le gouvernement israélien de la construction de 1600 nouveaux logements, pour des colons juifs, dans la partie Est de Jérusalem, la partie arabe, dont l'annexion par Israël n'a jamais été reconnue.

Ce vaste projet de colonisation a été annoncé au nez et a la barbe du vice-président américain Joe Biden, alors en visite en Israël, une véritable insulte, un camouflet pour les Américains qui exigent le gel de la colonisation dans les territoires palestiniens.

 

L'affaire a provoqué une tourmente diplomatique entre Washington et Tel Aviv.

Hilary Clinton a empoigné son téléphone pour s'expliquer pendant 3/4 h avec le premier ministre Netanyahou.

Mais, lundi, ce dernier a en a remis une couche : "Israël continuera à construire à Jérusalem, y compris dans le secteur à majorité arabe annexé en 1967" a-t-il déclaré .

Hasard du calendrier, lundi, les Israéliens ont célébré l'inauguration de la synagogue historique de la Hourva, reconstruite dans la vieille ville de Jérusalem.

La sinagogue date du XVIIe siècle. Elle avait été détruite en 1948 lors des combats avec les Jordaniens. Elle a donc été entièrement restaurée grâce a l'argent de la famille Rotschild. Mais pour les Palestiniens, il s'agit d'une nouvelle provocation.

 

M.S. avec Françoise Wallemacq

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30