Crise des sous-marins: les ministres européens solidaires avec la France face aux Etats-Unis

Les ministres européens des Affaires étrangères font part de leur "soutien clair" à la France dans l'affaire des sous-marins qui l'oppose aux Etats-Unis, au cœur de l'alliance Aukus dégagée la semaine passée entre Washington, Londres et Canberra.  

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell en a fait part à la presse à New York mardi, en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

Les ministres des Affaires étrangères des Vingt Sept "ont exprimé clairement leur solidarité à l'égard de la France", "un soutien clair", a-t-il dit à la presse.


►►► Pour les Américains, c’est désormais "l’Asie d’abord, l’Europe après"


Fin de semaine passée, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie ont annoncé une alliance stratégique, visant sans la nommer la Chine, et sans inclure l'Union européenne. L'Australie a, dans la foulée, annulé un contrat de 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d'euros) conclu en 2016 avec la France.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a déploré que la démarche "n'aille pas dans la direction d'une plus grande coopération dans la zone indo-pacifique".

Selon lui, les Européens ont estimé que la dispute franco-américaine autour de l'annonce d'une alliance indo-pacifique entre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie n'était pas "un sujet bilatéral" mais qu'il "affectait" toute l'UE.

La ministre belge des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, avait elle aussi précédemment commenté cette crise qui crispe fortement Paris. "Il s'agit d'un coup d'éclat ou d'un coup de tonnerre dans l'actualité française d'abord, européenne certainement, géostratégique au niveau mondial aussi", a-t-elle commenté à New York.

 

Affaire des sous-marins australiens: Réaction de la France

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK