Crise au Venezuela: Maduro accuse les Etats-Unis d'avoir ordonné de le tuer

Crise au Venezuela: Maduro accuse les Etats-Unis d'avoir ordonné de le tuer
Crise au Venezuela: Maduro accuse les Etats-Unis d'avoir ordonné de le tuer - © DON EMMERT - AFP

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a affirmé jeudi que les Etats-Unis avaient ordonné à la Colombie de l'assassiner. "La Maison Blanche a chargé Bogota de tuer Maduro", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une intervention retransmise par la radio et la télévision. Il n'a avancé aucun élément de preuve.

Le 4 août, une attaque présumée aux drones chargés d'explosifs est survenue lors d'une parade militaire à Caracas et le président vénézuélien dit en avoir été la cible.

Nicolas Maduro a déjà accusé l'ex-président colombien Juan Manuel Santos d'être derrière cette attaque, assurant que plusieurs de ses "complices" se trouvaient en Colombie, aux Etats-Unis et au Pérou. Il a aussi accusé des diplomates du Chili, de la Colombie et du Mexique d'avoir soutenu l'opération.

L'opposition, elle, dénonce une mise en scène. Les Etats-Unis, qui nient toute implication, ont récemment étendu leurs sanctions financières contre le régime vénézuélien à plusieurs proches de Maduro, dont son épouse.

"Toutes les options" sont sur la table au sujet du Venezuela, y compris "les plus fortes", a par ailleurs déclaré le président américain Donald Trump en marge de l'assemblée générale des Nations unies.

Dans sa déclaration, Nicolas Maduro n'a pas fait référence à la mort de l'opposant Fernando Alban, décédé quelques jours après avoir été incarcéré dans l'affaire de l'attaque présumée aux drones explosifs. Les autorités soutiennent qu'il s'est suicidé mais l'opposition parle d'un assassinat.

Archive : JT 05/08/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK