Crise au Venezuela: les États-Unis favorable à des sanctions supplémentaires

Manifestation contre le président Maduro.
Manifestation contre le président Maduro. - © JAVIER SORIANO - AFP

Les Etats-Unis veulent oeuvrer à de nouvelles sanctions contre le Venezuela pour isoler le gouvernement du président Nicolas Maduro, a déclaré le vice-président Mike Pence vendredi à Lima, où commençait le Sommet des Amériques.

Washington cherche à établir "des sanctions supplémentaires, davantage d'isolement et de pression diplomatique" contre Caracas, afin de faire "reconnaître que le Venezuela est une dictature", a dit Mike Pence. "Nous sommes avec vous", a-t-il déclaré en transmettant un message de Donald Trump à un groupe d'opposants vénézuéliens qu'il a rencontrés à Lima.

Mike Pence a annoncé une aide humanitaire supplémentaire américaine de 16 millions de dollars, destinée aux Vénézuéliens qui se sont exilés dans divers pays d'Amérique latine. Cette somme vient s'ajouter à une précédente aide de 5,5 millions, et sera en partie gérée par le Haut commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR).

La démocratie "a été niée" au Venezuela

"Nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir ceux qui ont fui" le Venezuela, a dit le vice-président. Au Venezuela, "la démocratie a été niée, et la population a été privée de services de bases, dans un pays qui fut l'un des plus riches d'Amérique du Sud", a-t-il déploré.

Evoquant les "persécutions politiques" et la vague de "corruption, de crime et de misère" que M. Maduro inflige selon lui à son peuple, Mike Pence a souligné que les Etats-Unis étaient "contre la tyrannie, l'oppression, la dictature et la corruption".

Manifestation de médecins et de patients à Caracas, ce 17 avril

Ils protestent contre le manque de médicaments dans un Venezuela en crise.Images tournées devant l'hôpital pour enfants Dr José Manuel de los Rios, à Caracas. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK