Crise au Venezuela: le Brésil va ouvrir un centre de stockage d'aide humanitaire

Le ministre des Affaires étrangères brésilien, Ernesto Araújo.
Le ministre des Affaires étrangères brésilien, Ernesto Araújo. - © SAUL LOEB - AFP

Après la Colombie, le Brésil va ouvrir à sa frontière un deuxième centre pour stocker l'aide humanitaire à destination du Venezuela, a annoncé lundi à Brasilia un émissaire de l'opposant Juan Guaido, reconnu comme président intérimaire par une cinquantaine de pays.

"Nous pouvons dire officiellement qu'il s'agira du deuxième grand centre de stockage après celui de Cucuta (en Colombie) et que le Brésil a rejoint la coalition" qui fait pression pour le départ du président Nicolas Maduro, a affirmé Lester Toledo, responsable de la coordination de cette aide, après un entretien à Brasilia avec le ministre des Affaires étrangères Ernesto Araújo.

Des dizaines de pays d'Amérique et d'Europe s'apprêtent à envoyer les premières tonnes de médicaments et d'aliments

Le centre de stockage brésilien sera installé dans l'État frontalier de Roraima, où affluent tous les jours des dizaines de migrants fuyant la crise économique et politique au Venezuela.

"Dans les prochains jours, nous visiterons les lieux avec les autorités brésiliennes pour voir où sera installé ce centre et dès la semaine prochaine nous organiserons l'arrivée de cette aide humanitaire", a expliqué M. Toledo. "Des dizaines de pays d'Amérique et d'Europe s'apprêtent à envoyer les premières tonnes de médicaments et d'aliments", a-t-il ajouté.

Plusieurs tonnes de médicaments, de nourriture et de produits de première nécessité sont déjà stockées depuis jeudi à Cucuta, tout près du pont transfrontalier de Tienditas, que des militaires vénézuéliens ont bloqué avec deux conteneurs et une citerne.

Le président socialiste Nicolas Maduro bloque l'entrée de cette aide, démentant l'existence d'une "crise humanitaire" et attribuant les pénuries aux sanctions américaines.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK