Crimée: tirs de sommation, les observateurs OSCE à nouveau refoulés

Crimée: refoulés, les observateurs OSCE vont à nouveau tenter d'entrer
Crimée: refoulés, les observateurs OSCE vont à nouveau tenter d'entrer - © Tous droits réservés

Les observateurs militaires de l'OSCE qui tentaient samedi pour la troisième fois en trois jours de pénétrer en Crimée ont fait demi-tour au moment où des hommes présents à un poste de contrôle ont tiré en l'air, a déclaré une source au sein de cette mission.

"On venait juste de nous faire faire demi-tour (...) Il y a probablement eu trois tirs (de sommation, ndlr), pas à cause de nous, mais parce qu'il y avait une petite voiture dans le champ de vision", entre les cars transportant les observateurs et le poste de contrôle, a ajouté cette source au sein de la mission de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Des hommes armés en treillis, au nombre d'une quarantaine, ont pointé leurs armes vers le convoi, mais ils ont tiré en l'air et personne n'a été blessé, a indiqué cette source au sein de la mission, qui compte 54 personnes, civils et militaires, originaires de 29 pays, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Les tirs ont alors forcé les observateurs à faire demi-tour.

"Je pense qu'ils ont été un peu surpris lorsque nous sommes arrivés parce qu'ils ne nous attendaient pas", a-t-elle encore dit. L'OSCE avait auparavant annoncé à Vienne que ses observateurs tenteraient à nouveau samedi d'entrer en Crimée, après avoir déjà été refoulés deux fois jeudi et vendredi à l'entrée de cette région ukrainienne contrôlée par les forces russes.

Un porte-parole de l'OSCE a indiqué que les observateurs s'étaient repliés dans la ville la plus proche, Kherson, afin de décider de la conduite à tenir.
La mission s'est rendue en Ukraine à l'invitation du gouvernement de Kiev mais les autorités pro-russes de Crimée lui ont interdit de se rendre sur son territoire.

La mission d'observation de l'OSCE, qui compte parmi ses 57 pays membres l'Ukraine et la Russie, vise à permettre de réduire les tensions sur cette péninsule stratégique de la Mer Noire.

Jeudi, l'OSCE avait annoncé que sa mission avait été empêchée d'entrer dans la péninsule qui veut se proclamer indépendante de l'Ukraine, et on avait précisé de source diplomatique occidentale qu'ils avaient été repoussés par des hommes en armes.

Une nouvelle tentative vendredi avait également échoué.

Cette mission d'observation de l'OSCE, qui compte parmi ses 57 pays membres l'Ukraine et la Russie, vise à permettre de réduire les tensions sur la péninsule stratégique de la Mer Noire.

Dans le même temps, on apprenant via le ministère russe des Affaires étrangères que le vice-ministre Grigori Karassine a rencontré l'ambassadeur d'Ukraine en Russie Volodymyr Eltchenko, ce qui constitue la première rencontre directe entre des responsables russes et ukrainiens depuis le début de la crise en Crimée.

RTBF avec agences

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK