Massacre en Haute-Savoie: la fillette rescapée parle

Crime en Haute-Savoie: la fillette a commencé à parler
Crime en Haute-Savoie: la fillette a commencé à parler - © PHILIPPE DESMAZES - AFP

Mercredi en Haute-Savoie, quatre personnes ont été retrouvées mortes, dans une voiture immatriculée en Grande-Bretagne, à Chevaline sur les hauteurs du lac d'Annecy. La fillette de 4 ans, qui a été retrouvée vivante dans le véhicule a commencé à parler, a déclaré le procureur en charge de l'affaire en milieu d'après-midi.

Cette enfant de quatre ans, restée huit heures sous un cadavre, était "totalement invisible" des gendarmes, qui ignoraient sa présence, a déclaré le procureur d'Annecy, Eric Maillaud.

L'autre fillette blessée dans le massacre, a été plongée en coma artificiel et doit être réopérée.

Trois personnes sur les quatre morts ont été tuées d'une balle dans la tête.

Un Britannique d'origine irakienne

Le propriétaire du véhicule est un Britannique d'origine irakienne, a déclaré le procureur d'Annecy.

"Le numéro d'immatriculation de la BMW a permis de retrouver un propriétaire et connaissant un propriétaire, on a obtenu un numéro de passeport", a-t-il dit.

"Ce numéro de passeport est celui qui a été donné au camping" où s'était installée la famille il y a quelques jours, a-t-il ajouté.

Selon le procureur, "cette personne est née en Irak, est semble-t-il naturalisée britannique et vit en Grande-Bretagne au moins depuis 2002".

Les enquêteurs n'ont toutefois pas encore pu vérifier, faute de photos ou de comparaisons d'empreintes digitales, s'il s'agit bien du père de famille assassiné.

La femme plus âgée retrouvée morte possédait pour sa part deux passeports, un suédois et un irakien. Aucun document n'a été découvert pour l'instant pour la plus jeune des femmes et les deux fillettes qui ont survécu.

RTBF avec AFP et Reuters

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK