Crash en Egypte: les corps rapatriés, la compagnie Metrojet perquisitionnée

Recueillement  de la population au centre de de Simferopol.
Recueillement de la population au centre de de Simferopol. - © MAX VETROV - AFP

La nuit de dimanche, un premier avion est arrivé à Saint-Pétersbourg avec, dans ses flancs, les corps de 144 des 224 victimes du crash intervenu samedi matin en Égypte, au-dessus du Sinaï. Un second avion rapatriant les corps de victimes russes décollera ce lundi soir.

Défaillance technique ou attentat, perpétré par l'organisation Etat Islamique? Aucune piste n'est écartée pour l’instant. Il faudra, pour cela, attendre l'interprétation des données des deux boîtes noires découvertes par les enquêteurs sur place. De dimanche à mardi, trois jours de deuil ont été déclarés à Saint-Pétersbourg d’où sont originaires la plupart des victimes.

Seule certitude pour l’instant, l'avion a explosé en vol. Les débris sont éparpillés sur une zone de vingt kilomètres carrés. Mais les experts sont partagés: certains écartent la piste d'un attentat, l'organisation Etat Islamique ne disposant pas, selon eux, de missiles sol-air capables de frapper un avion à plus de 9000 mètres d'altitude. On ne peut toutefois pas exclure un attentat à bord de l'avion. Par ailleurs, l'Airbus était censé être en bon état, mais l’épouse de l’un des copilotes affirme le contraire.

Les autorités russes ont mené des perquisitions au siège de la compagnie aérienne Metrojet et interdit de vol les Airbus A 321.

127 passagers sur 224 étaient des habitants de Saint-Pétersbourg. Dimanche, des milliers d’habitants se sont rassemblés place du Palais pour y respecter une minute de silence. Il y a également eu des dépôts de fleurs à l'aéroport de Poulkovo, où une cellule psychologique accueille les proches des victimes qui devront procéder à l'identification des corps. Cette identification est prévue à partir de 11H00 (09H00 HB). Chaque famille de victimes sera reçue individuellement pour l'identification des corps. Depuis samedi, des prélèvements ADN ont été effectués auprès des familles des passagers du vol.

Un second avion décollera lundi soir

Un deuxième avion transportant des dépouilles des victimes du crash d'un charter russe en Egypte décollera lundi soir du Caire pour Saint-Pétersbourg, a annoncé un responsable du ministère russe des Situations d'urgence.

"A 20H00 (19H00 HB), un deuxième avion transportant les restes des victimes décollera du Caire" pour Saint-Pétersbourg, a déclaré Vladimir Svetelsky, un responsable du ministère des Situations d'urgence russe, cité par les agences de presse russes. Il n'a pas précisé combien de corps seraient rapatriés par ce deuxième avion.

"Cent quarante corps ont été rapatriés, c'est la dernière information. Ce sont des fragments, c'est pour cela qu'il y avait des divergences sur le nombre de corps", a déclaré à l'AFP Igor Albine, le vice-gouverneur de Saint-Pétersbourg.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK