Covid-19 : en Iran, des habitants incendient un hôpital à cause de rumeurs

Des habitants de la ville iranienne de Bandar Abbas (sud) ont incendié un hôpital car ils pensaient que des patients porteurs du coronavirus y avaient été admis.

Des rumeurs prétendant que des personnes atteintes du Covid-19, originaires d’une autre ville, avaient été emmenées dans cette clinique ont en effet circulé. Ce ne sont que des mensonges, a affirmé la porte-parole de l’établissement, citée par la chaîne d’information al-Arabija. Le nombre de décès liés au coronavirus est passé à 210 en Iran, selon le service persan de la BBC qui se base sur des sources médicales.


►►► Retrouvez tous nos articles sur l'épidémie du coronavirus


Ce nombre est plus de six fois supérieur au solde communiqué officiellement. Les autorités parlent de 34 décès et 388 cas d'infection dans le pays. La plupart des décès ont eu lieu dans la capitale, Téhéran, ainsi que dans la ville de Qom, lieu de pèlerinage. Le porte-parole du ministère iranien de la Santé a assuré que les autorités étaient transparentes quant au bilan du coronavirus et a accusé la BBC de répandre des mensonges.


►►► Lire aussi: covid-19: Etats-Unis, Corée du Sud, Chine... l'épidémie du coronavirus semble loin d'être endiguée


Précédemment, un député de Qom, ville où ont été annoncés les premiers cas de coronavirus en Iran, avait accusé le gouvernement de "ne pas dire la vérité" sur l'ampleur de cette épidémie en Iran.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK