Coup d'Etat en Birmanie: Londres sanctionne trois généraux de la junte

Coup d'Etat en Birmanie: Londres sanctionne trois généraux de la junte
Coup d'Etat en Birmanie: Londres sanctionne trois généraux de la junte - © Tous droits réservés

Le Royaume-Uni a annoncé jeudi sanctionner trois généraux birmans pour "graves violations des droits humains", après le coup d'État militaire début février, et prendre des mesures pour empêcher les entreprises britanniques de travailler avec l'armée birmane.

Ces mesures, auxquelles se joint le Canada, visent le ministre de la Défense Mya Tun Oo, le ministre de l'Intérieur Soe Htut et son adjoint Than Hlaing. Ils voient leurs actifs au Royaume-Uni gelés et sont interdits de séjour sur le territoire britannique, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.


►►► À lire aussi: Birmanie : à Rangoun, opération "voitures en panne" pour bloquer les militaires


De leur côté, les principaux responsables de la diplomatie des Etats-Unis, de l'Inde, du Japon, et de l'Australie se sont entendus jeudi pour déclarer souhaiter un retour "urgent" de la démocratie en Birmanie, a affirmé le département d'Etat américain après des discussions entre les quatre pays.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, lors de ses premières discussions avec l'alliance surnommée "Quad", a évoqué "le besoin urgent de restaurer le gouvernement démocratiquement élu en Birmanie, et la priorité au renforcement de la résilience démocratique dans la région à une plus grande échelle", a déclaré son porte-parole, Ned Price.

Sur le même sujet: JT 15/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK