Coulée de boue au Japon : le bilan s’alourdit, 4 morts et au moins 64 personnes toujours recherchées

La gigantesque coulée de boue qui a tout ravagé samedi sur son passage dans la ville côtière d’Atami, dans le centre du Japon, a fait quatre morts et au moins 64 personnes étaient toujours recherchées, selon un nouveau bilan provisoire des autorités lundi.

Les opérations de secours et de déblayage reprendront mardi à 6h00 heure locale (lundi 23h00 heure belge).

Lundi, des pompiers, des policiers et des soldats des Forces japonaises d’autodéfense ont utilisé des perches spéciales et des pelleteuses pour progresser au milieu de la boue et dégager des montagnes de débris, dans une recherche de survivants de plus en plus désespérée.

Quatre corps ont été découverts jusqu’à présent, mais les autorités locales étaient toujours sans nouvelles de plusieurs dizaines d’autres personnes qui étaient censées habiter dans le secteur sinistré avant la catastrophe.

"Actuellement, au moins 64 personnes sont toujours recherchées", a déclaré lundi à l’AFP Yuta Hara, porte-parole de la gestion des catastrophes à Atami. Une liste de leurs noms a été publiée dans l’espoir d’obtenir des renseignements sur ces personnes.

Il est possible que certaines d’entre elles n’habitaient plus dans le secteur depuis quelque temps, tout en ayant encore leurs noms inscrits au registre des résidents locaux.

Environ 130 maisons et autres bâtiments ont été détruits ou endommagés lorsque l’énorme coulée de boue a balayé une zone résidentielle d’Atami samedi en milieu de matinée, laissant un paysage de désolation avec des maisons éventrées, des voitures renversées et des amas de débris dans un immense bourbier.

 

Sur le même sujet:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK