Costa Rica: "plus une seule maison debout" à Chinchona

Chinchona "est détruit, c'est un village fantôme, il ne reste pas une seule maison debout, et on pense qu'il y a des morts là-dessous", a déclaré à l'AFP le photographe Luis Ruedas. Il est arrivé là avec quelques autres reporters, après trois heures de marche dans la montagne, en suivant les secouristes costariciens et des militaires colombiens envoyés par leur gouvernement pour aider le Costa Rica.

En fin de journée, trois cadavres avaient été découverts sur place, dont deux dans un restaurant très fréquenté par les riverains et les touristes. L'équipage d'un hélicoptère de l'armée de l'air colombienne, lui aussi arrivé en renfort, a constaté la présence d'un quatrième corps, dans une voiture emportée par un glissement de terrain. Les militaires ont tenté de récupérer le corps de l'automobiliste, tandis qu'un habitant du secteur a réussi à se frayer un chemin jusqu'à la voiture et à ôter l'alliance du mort pour l'apporter aux autorités, a également raconté Luis Ruedas. Le prénom de l'épouse, gravé sur la bague, aidera à l'identification.

A Chinchona, une petite usine de confitures est entièrement détruite, ses abords jonchés de fraises, la spécialité de l'agriculture locale, et d'autres fruits, a encore vu le photographe. Dans le restaurant où ont été retrouvés deux corps, il y avait une dizaine de personnes au moment du séisme, selon une femme qui pense être l'unique survivante: les autres sont ensevelis sous les décombres, d'après elle.

Les recherches dans les ruines de Chinchona ont été suspendues samedi en fin d'après-midi: il fallait ramener tous les secouristes par hélicoptère à leur base provisoire avant l'obscurité, "puisqu'il n'y a plus de route", a rappelé Luis Ruedas.

 

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK