Corruption: la Hongrie épinglée par la Commission européenne

Nouveau bras de fer entre la Commission européenne et la Hongrie : le différend porte cette fois sur le plan de relance européen. La Hongrie pourrait toucher plus de 6 milliards d’euros de cette manne européenne qui vise à soutenir les économies frappées par le Covid-19. Mais la Commission voudrait s’assurer que le gouvernement hongrois fera bon usage de cet argent et lui aurait demandé de renforcer sa lutte contre la fraude.

Pour avoir accès au plan européen de relance de 750 milliards d’euros, les Etats membres doivent présenter chacun un plan national. La Commission est en train d’examiner les premières esquisses de ces plans. Certains pays seraient déjà priés de revoir leur copie. La Hongrie serait de ceux-là.

Selon un document consulté par l’agence Reuters, il est demandé au gouvernement de Viktor Orban réformer radicalement sa législation sur les marchés publics afin de réduire des irrégularités "systématiques", autrement dit pour lutter contre la corruption.

Selon l’OLAF, l’Office européen de lutte antifraude, la Hongrie est le pays où il y a le plus d’irrégularités dans la gestion des fonds européens.

Le gouvernement hongrois assure n’avoir reçu aucune demande européenne concernant son plan de relance et dénonce une "fausse information". De son côté, la Commission a juste déclaré qu’elle était en discussion avec les Etats membres mais qu’elle ne leur avait pas encore communiqué de recommandations officielles.


►►► A lire aussi : La Hongrie et la Pologne devant la Commission européenne pour non-respect des droits de l’homme


 


Suivez toute l’actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d’information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK