Coronavirus: premier cas européen de contamination entre humains en Allemagne

Melanie Huml, minstre de la Santé de Bavière
Melanie Huml, minstre de la Santé de Bavière - © Peter Kneffel - Peter Kneffel/dpa

Le premier malade confirmé au coronavirus en Allemagne a été contaminé par une autre personne sur le sol allemand même, ont annoncé mardi les autorités sanitaires de l’État régional de Bavière, où le patient est hospitalisé.


►►► Coronavirus: la carte d'identité du mystérieux virus


Selon le décompte de l'AFP, il s'agit du premier cas de contamination entre humains sur le sol européen, les autres patients signalés en Europe ayant été infectés lors d'un séjour en Chine.

Contaminé par une collègue venue de Chine

Le malade allemand est un homme âgé de 33 ans travaillant pour un équipementier automobile en Bavière, dans le sud de l'Allemagne, qui a été contaminé en janvier par une collègue venue de Chine pour quelques jours pour une formation, ont précisé les autorités sanitaires.

Cette salariée chinoise a séjourné du 19 au 22 janvier en Allemagne et à son retour dans son pays "s'est sentie malade", a précisé le directeur de l'Office sanitaire bavarois, le Dr Andreas Zapf.

Elle a été diagnostiquée peu après positive au coronavirus. Dans la foulée, un des salariés de l'entreprise en Bavière, le groupe Webasto, qui avait participé à la formation avec sa collègue chinoise et qui a fait subitement état de symptômes de type grippal, a été lui aussi confirmé positif au coronavirus.

Son état de santé reste toutefois à ce stade "bon", a précisé le médecin.

Pour le moment aucun autre cas suspect n'a été signalé mais les autorités font des vérifications sur 40 personnes au total qui ont été en contact avec les deux salariés de l'entreprise contaminés, soit au sein de l'entreprise, soit au sein de la famille du patient allemand.

Premier cas de transmission interhumaine probable au Japon

Au Japon, le cas d'un homme infecté, mais n'ayant pas voyagé en Chine, indique également une probable transmission interhumaine. "Rien n'indique que cet homme se serait rendu en Chine", a précisé à l'AFP par téléphone un responsable du ministère de la Santé. "Si tel est le cas, il pourrait avoir été infecté par des touristes en provenance de Wuhan. Et si cette deuxième affirmation est correcte, il s'agirait du premier cas de transmission de personne à personne au Japon", a-t-il ajouté. Le sexagénaire originaire de la ville touristique japonaise de Nara avait conduit dans un bus en janvier deux groupes de touristes de Wuhan .

Le nombre d'infections grimpe

L'épidémie de pneumonie virale affiche une bilan dépassant désormais 100 morts en Chine, avec près de 4.500 personnes contaminées au total. En Europe, quatre cas de contamination ont été confirmé : trois en France et un en Allemagne. S'il y a des risques possibles que la maladie arrive en Belgique via un voyageur, le SPF Santé estime que le risque de propagation au sein du pays est très faible.


►►► Symptômes, risques en Belgique… Les réponses aux questions que vous vous posez sur le coronavirus


L'université américaine John Hopkins a développé une carte interactive qui permet de suivre l'évolution des cas de contamination et de décès en temps réel. Elle est basée sur des chiffres officiels fournis notamment par l'OMS et les autorités chinoises.

Journal télévisé du 25/01/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK