Coronavirus: les Etats-Unis et le Japon annoncent qu'ils vont évacuer leurs ressortissants de Wuhan

A Wuhan
A Wuhan - © HECTOR RETAMAL - AFP

Les Etats-Unis ont annoncé dimanche qu'ils organisaient l'évacuation de leur personnel diplomatique et d'autres ressortissants américains bloqués à Wuhan. Le Japon, où un 4e cas de coronavirus a été recensé, a fait savoir qu'il allait également y envoyer des avions pour ramener au pays ses citoyens souhaitant quitter cette ville du centre de la Chine, épicentre de l'épidémie de pneumonie virale.

Washington espère faire partir un vol direct de Wuhan à San Francisco mardi, a annoncé le département d'Etat dans un communiqué.

Les Etats-Unis disposent d'un consulat à Wuhan, ville où ont été dénombrés la grande majorité des contaminations et des décès dus au nouveau coronavirus.

"La place est extrêmement limitée et, s'il n'est pas possible de transporter tout le monde, priorité sera donnée aux personnes les plus à risque", a précisé le ministère.

D'autres pays prévoient des évacuations de la ville et de sa région, mises de facto en quarantaine depuis jeudi. Le Japon prévoit ainsi d'aider ses citoyens se trouvant à Wuhan (ils seraient 710 selon les autorités japonaises) qui souhaitent quitter la ville, a déclaré dimanche le Premier ministre Shinzo Abe. Le gouvernement va recourir à des avions charters et à d'autres moyens de transport pour rapatrier ses compatriotes dès que tous les accords avec les autorités chinoises auront été conclus.

Le pays a par ailleurs annoncé qu'un 4e cas de coronavirus avait été constaté. Il s'agit d'un quadragénaire qui s'était récemment rendu à Wuhan. Son état est stable.

La France envisage, elle, une évacuation par autocar de ses ressortissants, en lien avec les autorités chinoises, a annoncé vendredi le Quai d'Orsay. La date de ce transfert n'a pas été précisée.

Le constructeur automobile PSA, qui dispose d'usines à Wuhan, a précisé que ses salariés expatriés seraient évacués vers Changsha, une ville située à plus de 300 km au sud de Wuhan.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK