Coronavirus: le Royaume-Uni organise un sommet pour améliorer la couverture vaccinale à Londres

Le gouvernement britannique s'inquiète de la couverture vaccinale au sein de la capitale, Londres, et convoque un sommet sur la question vendredi. 

Selon les dernières statistiques régionales, 60% des Londoniens ont reçu au moins une dose d'un vaccin contre le coronavirus, alors que cette proportion atteint entre 73 et 79% dans d'autres régions du pays.

Le ministre en charge de la campagne de vaccination Nadhim Zahawi affirme que le gouvernement en fera davantage pour convaincre les sceptiques, avec une attention particulière pour les personnes originaires d'Afrique et d'Asie. 


►►► À lire aussi : Le variant Delta risque de devenir majoritaire en Belgique d'ici juillet : faut-il s’en inquiéter ?


M. Zahawi affirme que des mesures ont déjà été prises pour augmenter les taux de vaccination. Les gens peuvent obtenir de l'aide pour prendre rendez-vous et des bus transformés en centres de vaccination circulent. Les gens sont également vaccinés dans "les églises, les synagogues, les gurdwaras (les lieux de culte sikhs, NDLR) et les temples", a indiqué le ministre.

Le nombre de contaminations a fortement augmenté au Royaume-Uni ces dernières semaines. Le nombre de décès n'augmente cependant pas autant, ce qui est dû, selon les responsables de la santé, à la vaccination à grande échelle. D'après le ministre Nadhim Zahawi, les vaccins ont permis de sauver 14.000 vies et ont évité plus de 44.000 hospitalisations rien qu'en Angleterre.

Le Premier ministre Boris Johnson a décidé la semaine dernière d'assouplir les mesures sanitaires plus tard que prévu, à partir du 19 juillet, afin de donner le temps de vacciner les groupes les plus vulnérables.

Vaccination des jeunes lors des jours blancs à Soignies, dans notre 13h

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK