Coronavirus: la Slovaquie et la République tchèque ont-elles le droit de fermer leurs frontières ?

Des agents de police spéciaux tchèques, avec un masque de protection, vérifient la température d'un chauffeur lors des contrôles sanitaires au poste frontière entre l'Allemagne et la République tchèque - 9 mars 2020
Des agents de police spéciaux tchèques, avec un masque de protection, vérifient la température d'un chauffeur lors des contrôles sanitaires au poste frontière entre l'Allemagne et la République tchèque - 9 mars 2020 - © CHRISTOF STACHE - AFP

Après la décision du président américain, Donald Trump, de rompre les ponts avec l’Union européenne, c’est au tour de deux Etats membres de l’espace Schengen d’annoncer ce jeudi la fermeture de leurs frontières. La République tchèque interdit l’entrée sur son territoire de voyageurs provenant de "zones à risque" soit quinze pays dont la Belgique, pendant un mois. La Slovaquie ferme, elle, ses frontières à tous non-résidents, excepté les Polonais.

Quid de la libre circulation ?

Les Etats membres de l’Union européenne ont le droit d’introduire des mesures de contrôles temporaires à leurs frontières nationales pour des raisons de santé publique ou de sécurité. Mais, elles doivent être justifiées scientifiquement et proportionnées à la situation.

Selon Benjamin Bodson, professeur en droit européen à l’UCLouvain, la pandémie du Covid 19 justifie ces deux fermetures de frontières : "vu les différentes mesures qui sont préconisées à tous les niveaux, aussi bien par l’Organisation Mondiale de la Santé que par l’Union européenne, on ne voit pas pourquoi cette décision ne serait pas acceptée. Elle est conforme au droit européen."

Crise migratoire ou attentat

Face à la menace terroriste ou à la crise migratoire, plusieurs pays de l’Union européenne avaient déjà utilisé les exceptions prévues par le code Schengen. En septembre 2015, l’Italie avait fermé sa frontière autrichienne, suite à une demande allemande, après un nombre record d’arrivées de migrants. La Belgique avait également fermé temporairement ses frontières en 2016 pour faire face à un éventuel afflux de migrants quittant la jungle de Calais.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30