Coronavirus : la liste européenne de pays tiers où voyager réduite, la Serbie et le Monténégro sur "liste rouge"

Restent sur cette liste: Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du Sud, Thailande, Tunisie et Uruguay, ainsi que la Chine, sous réserve de réciprocité.
Restent sur cette liste: Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du Sud, Thailande, Tunisie et Uruguay, ainsi que la Chine, sous réserve de réciprocité. - © Tim Boyle - Getty Images

Les pays membres de l'Union européenne ont effectué une première mise à jour de leur liste commune des pays tiers pour lesquels ils recommandent de lever les restrictions de voyage non-essentiel aux frontières extérieures de l'UE. Par rapport à la première liste publiée début juillet, il y a eu revue à la baisse: le Monténégro et la Serbie en sont éjectés.

Restent sur cette liste: Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du Sud, Thailande, Tunisie et Uruguay, ainsi que la Chine, sous réserve de réciprocité.


►►► Lire aussi : où pouvez-vous voyager en Europe ? A quelles conditions ? Toutes les infos officielles sur une carte interactive


Il s'agit donc des pays depuis lesquels il devrait être possible d'entrer dans l'UE, même si ce n'est pas pour un voyage "essentiel". Ces territoires sont donc considérés par les 27 comme ayant une situation épidémiologique suffisamment bonne, ainsi que les capacités nécessaires de gestion des cas (dépistage, contact tracing, etc.).

Les résidents de tous les autres pays restent a priori interdits de voyage vers le territoire de l'UE, sauf déplacement essentiel.

Une "recommandation" 

C'est la Commission qui avait recommandé aux 27 d'établir une telle liste "autorisée", à mettre à jour toutes les deux semaines. Le Conseil (Etat membres) a embrayé pour la mettre en pratique. Elle reste cependant une "recommandation" commune, et les Etats ne sont pas tenus d'appliquer la levée des restrictions de voyage aux territoires précis qu'elle comprend. Après la publication de la première liste début juillet, la Hongrie avait notamment indiqué qu'elle ne comptait pas, malgré tout, ouvrir ses frontières aux citoyens de pays tiers, à l'exception de ceux de Serbie.

Ce qui avait été qualifié de "fermeture des frontières extérieures" de l'UE avait été introduit en mars, en pleine pandémie de Covid-19. En juin, l'Europe avait décidé de mettre en place une levée progressive de ces restrictions des entrées sur son territoire.

Le système de code couleur pour les départs et retours de vacances (Extrait du Conseil national de sécurité du 15/07/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK