Coronavirus: la France surveille le reconfinement en Espagne

Coronavirus: la France surveille le reconfinement en Espagne
Coronavirus: la France surveille le reconfinement en Espagne - © JOSEP LAGO - AFP

En Espagne, face à la crainte d’une deuxième vague, près de 4 millions d’habitants de l’agglomération de Barcelone ont été appelés vendredi à "rester chez eux" sauf pour des raisons de première nécessité, en raison de la hausse des cas de coronavirus. La France "surveille la situation de très près".

La frontière entre la France et l’Espagne avait été rouverte le 21 juin, après trois mois d’un strict confinement côté espagnol pour endiguer la pandémie.

L’Espagne est un des pays les plus affectés par la pandémie avec plus de 28.400 morts.

Près d’un mois après la fin du confinement, les contagions sont en effet reparties à la hausse en Espagne.

La Catalogne et l’Aragon voisin sont les deux régions qui inquiètent le plus les autorités espagnoles, mais les foyers de contagion surveillés sont au nombre de plus de 150 dans l’ensemble du pays. A eux deux, Aragon et Catalogne totalisent la moitié des 628 cas répertoriés vendredi, un chiffre est presque 10 fois plus élevé que celui du 18 juin, quand il a enregistré son plus bas niveau.

Pratiquement, les restrictions qui s’appliquent sont la limitation à 50% de la capacité des bars et restaurants et fermeture des lieux de vie nocturne, des activités culturelles et des salles de sport. Les déplacements ne sont pas interdits, comme dans un confinement strict à la maison, mais il faut les réduire au minimum pour les choses essentielles : pour raison médicale, pour le travail, les courses, le sport de façon individuelle…

Castex dit surveiller "de très près" la situation en Espagne

Le Premier ministre français, Jean Castex, a indiqué samedi "surveiller de très près" la situation sanitaire en Espagne, alors que la frontière entre les deux pays, fermée pendant trois mois, a rouvert le 21 juin.

"Nous surveillons cela de très près, ici en particulier, parce que c’est un vrai sujet dont il faut que nous discutions aussi avec les autorités espagnoles", a affirmé M. Castex, en réponse à une question sur la reprise de l’épidémie de Covid en Catalogne et une possible fermeture des frontières.

Il était interrogé lors d’une visite dans sa ville de Prades, dans le département frontalier des Pyrénées-Orientales.

Ce vendredi, la Belgique a classé orange la Catalogne et l'Aragon: les voyages sont autorisés sous réserve. Le SPF Affaires étrangères recommande de consulter les conseils aux voyageurs sur le site diplomatie.belgium.be.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK