Coronavirus : la France garde porte close jusqu'au 15 juin à ses frontières européennes

Les restrictions aux frontières de la France avec les pays de l’espace européen (Union européenne, Shengen, Royaume-Uni) seront "prolongées jusqu’au 15 juin au moins" et les frontières avec les pays non-européens "resteront fermées jusqu’à nouvel ordre", a annoncé ce jeudi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

Pas de quarantaine obligatoire

Avec les pays européens, la libre circulation des travailleurs frontaliers sera préservée, a-t-il ajouté.


►►► Lire aussi : coronavirus : une France "coupée en deux", vers un déconfinement différencié par départements

►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


En outre, les mesures de quarantaine "pour toute personne française ou étrangère entrant en France", permises par le projet de loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire, "à ce stade ne seront pas appliquées à l’intérieur de l’espace européen", "sauf Outre-mer et, si nous le décidons, en Corse", a-t-il ajouté.

Enfin, pour franchir les frontières avec les pays européens voisins, "certaines dérogations supplémentaires seront rendues possibles" comme celles concernant "la garde, la visite ou la scolarité d’un enfant" ou "un motif économique impérieux" y compris les travailleurs saisonniers agricoles, a-t-il ajouté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK