Coronavirus : la Commission européenne conclut des discussions avec un 5e fournisseur de vaccins

La Commission européenne a conclu vendredi des discussions préliminaires avec la société pharmaceutique américaine Moderna en vue de l'achat d'un vaccin contre la Covid-19, a-t-elle annoncé dans un communiqué. Elle achèterait dans un premier temps 80 millions de doses dès lors qu'il est démontré que le vaccin de cette société est sûr et efficace.

Moderna est la cinquième entreprise avec laquelle la Commission a conclu des discussions, après Sanofi-GSK le 31 juillet, Johnson & Johnson le 13 août, CureVac le 18 août et AstraZeneca, avec qui un contrat d'achat anticipé a été signé le 14 août.

Les discussions préliminaires conclues vendredi devraient aboutir à un contrat d'achat anticipé, qui sera financé au moyen de l'instrument d'aide d'urgence, dont des fonds sont alloués à la création d'un portefeuille de vaccins potentiels, dotés de profils différents et fabriqués par des entreprises différentes.

Moderna est une pionnière du développement d'une nouvelle classe de vaccins basée sur l'ARN messager (ARNm). Le contrat envisagé avec elle permettrait aux États membres d'acheter le vaccin et également de faire des dons à des pays à revenu faible ou moyen ou de le retransférer vers des pays européens. La Commission devrait disposer d'un cadre contractuel pour l'achat initial de 80 millions de doses pour le compte de tous les États membres de l'UE, ainsi que d'une option pour l'achat d'un maximum de 80 millions de doses supplémentaires, à fournir une fois que l'innocuité et l'efficacité d'un vaccin contre la Covid-19 auront été démontrées.

La Commission poursuit des discussions approfondies avec d'autres fabricants de vaccins, précise-t-elle.

 

Essais de vaccins en Belgique, dans notre journal du 9 août :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK