Coronavirus : la Colombie passe en confinement général et "obligatoire" à partir de mardi

La Colombie passera en confinement général "obligatoire" à partir de mardi et jusqu’au 13 avril pour tenter d’enrayer la propagation du nouveau coronavirus Covid-19, a annoncé vendredi le président Ivan Duque.

"Dans le cadre de l’état d’urgence, nous appliquerons un isolement préventif obligatoire pour tous les Colombiens à partir de mardi prochain 24 mars à 23h59 (04h59 GMT) jusqu’au lundi 13 avril à 00h00", a déclaré le chef de l’État dans un message adressé à la Nation.

Près de la moitié des habitants du pays étaient déjà soumis à un exercice grandeur nature d’isolement de ce vendredi à lundi soir minuit.

La maire de Bogota, Claudia Lopez, est à l’origine de cette initiative, avec les départements du Cundinamarca, du Meta, du Boyaca et de Santander, imités par ceux d’Antioquia et Valle del Cauca, dont leurs chefs-lieu Medellin et Cali, deuxième et troisième villes du pays.

158 malades mais aucun décès

La Colombie a recensé 158 cas de la maladie (Covid-19), mais aucun décès. Et le président a dit souhaiter maintenir ces chiffres le plus bas possible.

"C’est une mesure pour la santé et pour la vie. Nous savons ce que cela exige de nous tous, et de ce fait, cela a été une décision mûrement réfléchie de la part des experts. Et ce sont aussi des mesures pour protéger les plus vulnérables", a-t-il affirmé.


 

►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus

 

►►► À lire aussi : Coronavirus : amendes, prison, que risque-t-on en Belgique et ailleurs en cas de non-respect des mesures ?

 

►►► À lire aussi : confinement à cause du coronavirus en Belgique : que pouvez-vous encore faire ? Ou pas ?


Pour montrer l’exemple, Duque s’est soumis lui-même à un test, qui s’est révélé négatif. Il avait en effet côtoyé un maire qui a été testé positif.

Le pays a déjà fermé ses frontières terrestres et maritimes et fluviales, et coupé les liaisons aériennes internationales.

Images d'une gare de bus de Bogota, où de nombreuses personnes attendent pour retourner dans leurs familles, ce 24 mars

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK