Coronavirus : la Chine reconnaît l’efficacité relativement faible de ses vaccins et examine les pistes afin de le renforcer

C’est Gao Fu lui-même, directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies qui l’a déclaré. Les autorités sanitaires chinoises cherchent des moyens d’augmenter les taux d’efficacité relativement faibles des vaccins chinois. La nouvelle est assez inédite puisque c’est la première fois qu’un scientifique chinois de haut niveau critique publiquement l’efficacité des vaccins chinois alors que ceux-ci sont largement exportés à travers le monde

Mélanger les technologies

Afin de pallier à cette faiblesse, diverses pistes sont envisagées a déclaré Gao Fu ce samedi lors d’une conférence à Chengdu. Outre l’option consistant à modifier l’intervalle entre les doses, d’ajuster la posologie voire d’injecter une dose supplémentaire, la Chine n’exclut pas de mélanger des vaccins utilisant différentes technologies. Concrètement, l’idée serait de mélanger des vaccins inactivés, qui utilisent du matériel mort du virus pour déclencher le système immunitaire, avec ceux à ARNm qui utilisent une technique génétique avancée.

La recherche sur les vaccins capables de contrer de nouvelles variantes de la maladie sont quant à elles intensifiées, a ajouté Gao Fu. Des essais cliniques sont en cours en Grande-Bretagne et dans d’autres pays afin de voir si cela permettrait une meilleure protection, mais à ce stade rien ne peut être affirmé.

Gao a également déclaré que la Chine envisageait de rouvrir ses frontières et de maintenir en place des mesures telles que le port obligatoire des masques et les tests par la suite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK