Coronavirus : la Belgique pourrait apporter 4 des 100 millions de doses données par l'UE

Les chefs d'État et de gouvernement de l'UE ont validé mardi à Bruxelles l'objectif annoncé la semaine dernière par la Commission européenne de donner, d'ici la fin de l'année, au moins 100 millions de doses de vaccins contre la Covid-19 à des pays hors-UE qui en ont besoin. La Belgique pourrait fournir 4 millions de doses, a-t-on appris à bonne source.

Plusieurs régions du monde n'ont encore qu'un accès limité aux vaccins, ce qui met les gros producteurs occidentaux de vaccins en butte aux critiques, d'autant qu'une sortie de la pandémie ne pourra s'opérer qu'en incluant l'ensemble des pays. Les États-Unis, faibles exportateurs de vaccins, ont proposé une levée des brevets, mais l'Union européenne, qui est le plus gros exportateur de vaccins dans le monde, plaide davantage pour augmenter cette production.

"L'UE poursuivra ses efforts pour accroître les capacités mondiales de production de vaccins afin de répondre aux besoins mondiaux", ont confirmé les dirigeants européens réunis en sommet.

L'Union et ses États membres se sont donc engagés à accélérer le partage des vaccins pour soutenir les pays qui en ont besoin, à travers un don d'au moins 100 millions de doses d'ici la fin de l'année. Les Européens s'engagent aussi à contribuer au développement de capacités de fabrication locales.

"Cent millions, il en faudra bien plus, bien sûr. Ce n'est qu'un début, mais c'est un chiffre réaliste dans l'état actuel des choses", commentait une source européenne. La Belgique, qui figure désormais à la troisième place des pays européens ayant proportionnellement administré le plus de premières doses, pourrait fournir 4 millions de doses dans le cadre de ce premier effort, selon cette source. Pour la suite, "on verra plus clair" d'ici la fin de l'été pour un éventuel effort supplémentaire.

Quant au futur certificat numérique européen Covid, les dirigeants ont pu se féliciter de l'accord intervenu la semaine dernière entre négociateurs du Parlement européen et des États membres. Ils en demandent la mise en œuvre rapide.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK