Coronavirus : l'Union africaine obtient 400 millions de vaccins supplémentaires

L’Union africaine (UA) a obtenu 400 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19 pour les pays du continent, a annoncé jeudi le Centre de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC).

Cette annonce porte à 670 millions le nombre de doses qui doivent être disponibles dans les deux années à venir pour les pays africains, dont la plupart n’ont pas les moyens de financer l’immunisation de leur population.

"Quatre cents millions de doses supplémentaires de vaccins ont été garanties auprès de l’Institut Serum" (en Inde)", a déclaré jeudi le directeur cette agence spécialisée de l’UA, John Nkengasong, lors d’une conférence de presse.

Une vaccination qui fait de "très bons progrès"

Le Serum Institute of India (SII), ou Institut Serum, produit à grande cadence des millions de doses du vaccin contre le Covid-19 Covishield, développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford, pour l’Inde et une grande partie des pays en développement.

"Si vous ajoutez 400 millions de doses aux 270 millions de doses, je pense que nous commençons à faire de très bons progrès", a ajouté M Nkengasong.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Espagne : la région de Madrid interrompt ses vaccinations faute de doses


L’UA avait annoncé le 13 janvier avoir obtenu un premier lot de 270 millions de vaccins, dont au moins 50 millions seront disponibles entre avril et juin.

M. Nkengasong précisé que tous les vaccins seront disponibles "entre cette année et l’année prochaine".

Il a souligné combien la vaccination de la population africaine représente un "effort historique".

Quatre pays africains ont déjà commencé à vacciner leur population : le Maroc, l’Egypte, les Seychelles et la Guinée, a-t-il indiqué. Maurice a également annoncé le début de sa campagne mardi.

Selon les estimations, le continent aura besoin d’1,5 milliard de vaccins pour immuniser 60% de ses 1,3 milliard d’habitants, pour un coût qui oscille entre 5,8 et 8,2 milliards d’euros.

les pays riches qui "accaparent"

Lors du sommet économique mondial de Davos, mardi, le président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui quittera très prochainement la présidence tournante de l’UA, a fustigé les pays riches qui "accaparent" les vaccins anti-Covid et mis en garde contre tout "nationalisme" dans les stratégies d’acquisition des précieuses doses.


►►► À lire aussi : Emmanuel André : "Le variant britannique est là, la troisième vague a démarré, mais nous avons les armes"


L’initiative lancée par l’UA, nommée Avatt (African Vaccine Acquisition Task Team) est distincte du dispositif Covax, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de partenaires privés, pour un accès équitable aux vaccins.

L’Afrique a été officiellement relativement épargnée jusqu’ici par la pandémie : le continent enregistre 3,4 millions de cas pour 87.000 décès, selon Africa CDC.

Journal télévisé 10/01/2021

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK